CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Partenariats et stratégie

Hipermed, une plateforme innovante de télémédecine

Le projet européen Celtic Plus Hipermed, plateforme libre de télémédecine à haute performance, déjà primé par un « award » d’argent en avril 2014, vient de recevoir, en novembre dernier à Bâle, l'« award » d'or de l'innovation des projets européens EUREKA.

illustration

Hipermed (HIgh PERformance teleMEDicine platform) est une plateforme libre de télémédecine à haute performance intégrant sur un même écran plusieurs flux vidéo haute définition (instruments chirurgicaux, capteurs, ambiance), images radiologiques ou encore fichiers texte (historique des patients par exemple), issus de sites distants. Dédiée aux professionnels de santé ainsi qu’aux patients, elle a été réalisée par un consortium européen d’acteurs espagnols, français, polonais, suédois et turcs, sous la coordination d’Oscar Chabrera, manager Europe de la société Vilynx.

La partie française du consortium était composée de la société Vitec spécialisée dans la conception et la production de solutions innovantes dans le domaine du multimédia, et de l’université de Lorraine, à travers le Centre de recherche en automatique de Nancy (CNRS/Université de Lorraine).

Dans le cadre d’Hipermed, six applications ont été développées, afin de fournir des outils à destination des professionnels ou pour mener des consultations et/ou faire du suivi de programmes de rééducation directement chez les patients. Les applications à l’attention des professionnels concernent les téléconsultations, le « télé-reporting » en temps réel d’urgences de brûlures et le suivi à distance de cicatrisations. Quant aux applications destinées aux patients, ce sont par exemple la réhabilitation du genou à l’aide d’une machine isokinétique et d’une plate-forme de rééducation à la marche, la rééducation de la parole à distance, et le suivi à distance de programmes de réhabilitation cardiorespiratoire.

Le Centre de recherche en automatique de Nancy a apporté une contribution significative sur la compression des images et des vidéos, en partenariat avec Télécom Nancy et son « living lab » Prométée, tourné vers les usages du multimédia dans le domaine de la santé. Un « living lab » référencé dans le Forum national des living labs en santé et autonomie qui a été conçu par Jean-Marie Moureaux et Denis Abraham.

Une collaboration très étroite a également été établie avec le Dr Gallet, chirurgien au CHRU de Nancy (service ORL dirigé par le Professeur Jankowski) pour la définition et la réalisation de trois scénarios de télémédecine du projet. Enfin, le Centre de recherche en automatique de Nancy est devenu contributeur du groupe de standardisation vidéo MPEG pour la partie « applications médicales du futur standard de codage HEVC ».

Outre la dotation de 20 000 € qui seront en partie investis dans la diffusion d’Hipermed, la récompense obtenue apporte une reconnaissance internationale. Elle se traduit déjà par des projets de déploiement à grande échelle. Ainsi, en Lorraine, par exemple, un projet d’expérimentation de cette technologie au sein du service ORL du CHRU de Nancy est en cours.

 

Ce succès, renforce les trois enjeux majeurs visés :

  • faire progresser la connaissance par le partage d’expérience (en particulier en cancérologie, domaine dans lequel le partage de connaissances et l'expertise à distance sont primordiaux pour faire progresser les traitements sur les cancers difficiles),
  • améliorer la formation,
  • maintenir une médecine de qualité sur tous les territoires grâce à l’expertise à distance de centres hospitaliers de référence.

Il ouvre en outre de nombreuses perspectives de recherche et de développement, qui font l’objet d’un nouveau projet, le projet E3 (E-health services Everywhere and for Everybody) qui a démarré officiellement le 5 décembre dernier, pour une durée de 3 ans. Bénéficiant des résultats d’Hipermed, E3 vise à concevoir et développer une solution intégrée et interopérable de télésanté adaptée à toute personne, où qu’elle soit et quelque soit le terminal qu’elle utilise. E3 souhaite ainsi élargir l’accès aux outils proposés à des personnes connectées à des réseaux de communication à faible débit ou utilisant des terminaux mobiles. L’université de Lorraine, à travers le Centre de recherche en automatique de Nancy et Télécom Nancy, est responsable de l’ensemble des scénarios dits « Professionnel-à-Professionnel » du projet, en partenariat avec le CHRU de Nancy. Outre les applications ORL, de nouvelles spécialités devraient être intégrées au projet, parmi lesquelles la neuro-oncologie et la dermatologie. La première nécessite en particulier le partage de connaissances entre centres référents et la seconde l’accès à des centres experts du fait de la pénurie de dermatologues sur certaines parties du territoire. L’ensemble des scénarios et fonctionnalités développés sera défini à l’échelle européenne en intégrant les professionnels de santé dès le début du processus. Ce qui laisse présager un important travail collaboratif.

 
Contact :
Jean-Marie Moureaux / Centre de recherche en automatique de Nancy /T. +33 3 83 68 32 05 /jean-marie.moureaux@univ-lorraine.fr