CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Partenariats et stratégie

Identifier et produire des molécules végétales d'intérêt

L’Institut de biologie moléculaire des plantes (CNRS) et la société Plant Advanced Technologies-SA s’associent au sein du premier laboratoire commun (LabCom) dans le domaine du végétal, TerpFactory. Son objectif est de produire, de manière synthétique et à grande échelle, un puissant anti-inflammatoire de la famille des terpènes issu d’une espèce végétale en voie d’extinction.

illustration

Le monde végétal est une source d’inspiration majeure des actifs biologiques utilisés dans l’industrie pharmaceutique ou cosmétique. L’industrie des arômes et des parfums est aussi en forte demande d’ingrédients « naturels ». L’utilisation d’extraits naturels représente un coût élevé pour les industriels car les sources végétales sont souvent disponibles en quantité limitée voire rare. L’enjeu économique réside alors dans la capacité à identifier ces molécules d’intérêt ainsi que leurs marchés potentiels, à comprendre leur métabolisme pour pouvoir les produire en quantité et à moindre prix dans un hôte végétal ou microbien. On parle alors d’ingénierie métabolique.

C’est précisément l’objectif du projet TerpFactory qui porte sur la production d’un puissant anti-inflammatoire de la famille des terpènes1 issu d’une espèce végétale en voie d’extinction. Le défi scientifique réside dans l’élucidation de la voie de biosynthèse de cette molécule à forte valeur ajoutée pour pouvoir construire les outils biotechnologiques en vue d’une commercialisation. Un important travail de recherche sera nécessaire en amont.

C’est pourquoi l’Institut de biologie moléculaire des plantes et la société Plant Advanced Technologies-SA allient ainsi leurs compétences au sein d’un laboratoire commun public-privé (LabCom2), une forme de partenariat financé pendant trois ans par l’Agence nationale de la recherche.L’expertise en exploration et ingénierie métaboliques de l’Institut de biologie moléculaire des plantes, le plus important centre de recherche en biologie des plantes du CNRS, devra permettre la production de cet actif dans un organisme hôte. L’adaptation de ces découvertes par la société Plant Advanced Technologies-SA, entreprise innovante spécialisée dans la production de substances actives à grande échelle dans des serres, permettra leur exploitation.

1 Les terpènes issus des végétaux constituent une ressource de premier plan pour les activités des secteurs pharmaceutique et de la parfumerie. Dans le domaine pharmaceutique, cette importance est illustrée par le développement de médicaments majeurs ces trente dernières années, tel que le Taxotère® (Sanofi-Aventis), ou la Vinorelbine® (Pierre Fabre Médicaments) utilisés dans le traitement de certains cancers. Dans l’industrie des parfums, les terpènes sont les ingrédients de base associés aux fragrances végétales. Si les terpènes naturels les plus simples sont parfois copiés dans des procédés industriels de chimie de synthèse, la ressource végétale reste actuellement indispensable pour des structures chimiquement complexes.

2 Le programme Laboratoires communs ou LabCom a pour objet d'inciter les acteurs de la recherche publique à créer de nouveaux partenariats structurés entre une entreprise (PME/ETI) et un laboratoire de recherche public. Ce type de partenariat constitue un degré avancé de partenariat public-privé avec gouvernance commune, feuille de route de recherche et d'innovation...

 
Contacts :
Danièle Werck / Institut de biologie moléculaire des plantes / T. + 33 3 68 85 18 54 / daniele.werck@ibmp-cnrs.unistra.fr
Jean-François Ginglinger / Plant Advanced Technologies-SA / T. + 33 6 71 31 53 54 / jf.ginglinger@plantadvanced.com
Céline Delalex-Bindner / Communication de la délégation Alsace du CNRS / T. +33 06 20 55 73 81 / communication@alsace.cnrs.fr