CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences

Nouvelles lignées de mastocytes humains très prometteuses

Une collaboration entre le Laboratoire de biologie et pharmacologie appliquée (CNRS/ENS Cachan) et l’équipe de Peter Valent à la Medical University of Vienna (Autriche) a permis d’isoler de nouvelles lignées cellulaires mastocytaires humaines stables aux propriétés fonctionnelles intéressantes. Ces lignées, leur production et leurs utilisations ont fait l’objet d’un dépôt de brevet. Une première étape avant de mettre au point d’éventuels nouveaux traitements de maladies immunitaires (comme l’allergie) ou tumorales.

illustration

Ces nouvelles lignées cellulaires constituent des outils innovants et performants pour étudier les mécanismes des réactions immunitaires et pour développer des méthodes de diagnostic et/ou de traitement de maladies liées au rôle délétère des mastocytes, telles que les allergies, les maladies inflammatoires ou les mastocytoses, en passant par les maladies auto-immunes ou la leucémie aigüe.

A partir de cellules provenant de sang de cordon humain, les chercheurs ont obtenu une lignée cellulaire de mastocytes exprimant le récepteur KIT «sauvage» et le récepteur de haute affinité pour les immunoglobulines E (IgE). Ils ont également réussi à produire deux autres lignées de cellules mastocytaires, dérivées de cette lignée «sauvage», et présentant les mutations activatrices du récepteur KIT retrouvées dans les mastocytoses et dans certaines leucémies aiguës. Ces trois lignées présentent des propriétés fonctionnelles très intéressantes, notamment du fait de leur complémentarité pour étudier le récepteur KIT normal ou muté et de leur expression du récepteur de haute affinité pour les IgE.

Les mastocytes sont des cellules du système immunitaire qui interviennent dans la réponse inflammatoire, notamment dans les phénomènes d’allergie et d’hypersensibilité : les cultures de mastocytes constituent donc un outil utile pour l’étude des mécanismes impliqués dans ces différents phénomènes, par exemple dans le cadre de la réponse allergique, ou de la réponse immunitaire à l’agression par divers pathogènes. Cependant, il n’existe à l’heure actuelle aucune lignée cellulaire de mastocytes humains présentant les caractéristiques phénotypiques et qualitatives requises pour permettre de travailler à un niveau industriel, notamment pour effectuer du screening à haut débit pour trouver de nouveaux candidats médicaments agissant sur ces cellules. C’est pourquoi ces nouvelles lignées, qui ont des caractéristiques fonctionnelles proches des cellules in vivo, qui sont très stables et faciles à reproduire, sont des outils très prometteurs dans le domaine de la recherche sur les maladies immunitaires, et en particulier l’allergie, mais aussi dans le champ de la recherche sur certains cancers.

Ces lignées de mastocytes, leur production et leurs utilisations, ont fait l’objet d’un dépôt de brevet (WO2013064639 / DI 04676-01), et plusieurs sociétés ont déjà contacté FIST SA, la filiale de valorisation du CNRS, pour obtenir des licences du brevet.

 
Contacts :
Michel Arock / Laboratoire de biologie et pharmacologie appliquée / T. +33 1 47 40 76 85 / arock@ens-cachan.fr
Jeanne Gaubert / FIST SA /. + 33 1 40 51 00 90 / jeanne.gaubert@fist.fr