CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Partenariats et stratégie

Vasco : l’automatisation du transfert de conteneurs dans les terminaux portuaires bénéficie d’un financement du PIA

Le projet de robotique portuaire Vasco, auquel participe notamment le Centre de recherche en informatique, signal et automatique de Lille1 et l’Institut de recherche en communications et cybernétique de Nantes2, s’est vu attribuer une enveloppe de 8,8 millions d’euros dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. Il vise la mise au point d’un système entièrement automatisé destiné au transfert de conteneurs dans les terminaux portuaires.

 

illustration

Octroyée par Bpifrance suite à l’appel à « projets de recherche & développement structurant pour la compétitivité » (PSPC), cette aide dispensera des avances remboursables et des subventions au projet VASCO (Véhicule automatisé supervisé pour conteneurs) porté par un consortium de sociétés et de laboratoires de recherche.

VASCO cible le développement du premier système entièrement automatisé, avec guidage et sans équipement au sol, destiné au transfert de conteneurs dans les terminaux portuaires. Labellisé par trois pôles de compétitivité - Véhicule du Futuri-Trans et Images & Réseaux – ce projet de R&D répond aux besoins des exploitants portuaires d’améliorer leur productivité et de réduire leurs coûts d’exploitation en minimisant le temps de présence des navires à quai.

Le projet s’appuie sur les connaissances et le savoir-faire de ses membres : Gaussin Manugistique, leader mondial des véhicules portuaires, BA Systèmes, spécialiste des chariots de manutention automatisés, le Centre de recherche en informatique, signal et automatique de Lille1 et l’Institut de recherche en communications et cybernétique de Nantes2. Les laboratoires apporteront leurs connaissances et savoir-faire dans le domaine de l’ingénierie, de l’automatique et de la robotique. Ils travailleront notamment sur l’automatisation, la téléopération, la navigation autonome et la supervision de robots mobiles porte-conteneurs. De leur côté, Gaussin Manugistique et BA Systèmes concevront un démonstrateur composé d’une flotte de trois véhicules automatisés, d’un superviseur et d’un système de changement automatisé des powerpacks, des accumulateurs lithium fer phosphate. Un transfert de technologie issu du projet européen InTraDE (Intelligent transportation for dynamic environement), dont CRIStAL était porteur et gestionnaire, sera appliqué aux véhicules fabriqués. Le projet VASCO propose ainsi d’améliorer le volet logistique en mettant au point des nouveaux robots spécialisés.

Le premier démonstrateur devrait être déployé d’ici 2017 en conditions réelles sur un site d’essais à Héricourt.

1 CNRS/Université de Lille 1/Ecole centrale de Lille/Université de Lille 3/INRIA/Institut Mines-Télécom.

2 CNRS/Ecole centrale de Nantes/Mines Nantes/Université de Nantes.

 

Contacts :

Philippe Martinet / Institut de recherche en communications et cybernétique de Nantes / philippe.martinet@irccyn.ec-nantes.fr

Rochdi Merzouki / Centre de recherche en informatique, signal et automatique de Lille / rochdi.merzouki@polytech-lille.fr