CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Instituts Carnot

Plant2Pro : la production végétale, « du laboratoire au champ »

Fort de ses 17 entités de recherche et développement1 couvrant le domaine des productions végétales, l'Institut Carnot Plant2Pro mène des projets sur trois grandes thématiques : génétique et sélection variétale, protection et nutrition des plantes, systèmes de culture et agriculture de précision.

illustration

Né il y a 18 mois, Plant2Pro est le seul Institut Carnot qui se consacre à la production végétale, en amont de la filière agricole. Il couvre en particulier les filières de la vigne et des grandes cultures, comprenant les céréales à paille, le blé, l’orge, le soja, les oléagineux, les protéagineux, légumineuses, le tournesol, le maïs, le sorgho, le lupin, les pommes de terre, le fourrage, le lin, le tabac… Fidèle à la vocation des Instituts Carnot, qui est de développer des projets de recherche partenariale susceptibles d'avoir un fort impact économique, Plant2Pro a signé plus de 500 contrats de recherche (en 2016). Un quart de ses recettes contractuelles (11 millions d'euros en 2016) proviennent d'études menées avec des PME et TPE.

L'activité des équipes de Plant2Pro se répartit en trois thématiques :

  • « Génétique et sélection variétale » : accélérer les processus d’innovation variétale et de sélection génomique en mobilisant les biotechnologies vertes ;
  • « Protection et nutrition des plantes » : mobiliser les compétences des laboratoires telles que le développement de biomolécules, de solutions de biocontrôle, de nouvelles méthodes de lutte contre les bio-agresseurs ou de protection intégrée des plantes ;
  • « Systèmes de culture et agriculture de précision » : développer, sur des plateformes technologiques et des parcelles d’expérimentation, des systèmes innovants pour la conduite des cultures, des outils d’aide à la décision, en s'appuyant sur des technologies de l’agriculture numérique.

En parallèle, Plant2Pro poursuit des projets dits de « ressourcement», dont l'objectif est de maintenir les compétences scientifiques en avance de phase par rapport aux besoins des projets partenariaux. C'est dans ce type de projets que l'on trouve notamment les laboratoires mixtes CNRS/Inra de l'Institut Carnot. Phenor est ainsi un projet du Laboratoire des Interactions Plantes-Microorganismes2, qui met au point une méthode de phénotypage haut-débit permettant de caractériser de façon précoce la sensibilité de lignées ou variétés de tournesol à différentes races d’orobanche (plantes herbacées parasites). Le projet est prometteur en termes de partenariats, compte tenu de l’importance économique des dégâts occasionnés par l’orobanche. De son côté l'Institut Sophia Agrobiotech2 mène le projet Pandore pour mieux comprendre les mécanismes biologiques de bioagresseurs telluriques (vers ou micro-organismes), qui agissent au niveau des racines et limitent fortement le développement des plantes. Le projet travaille avec une plante modèle, Arabidopsis thaliana, puis étudiera la transposition de ces mécanismes à deux modèles d’intérêt agronomique, la tomate et le colza. Il devrait fournir des pistes innovantes pour développer de nouvelles stratégies de lutte contre ces bioagresseurs. Le même laboratoire participe au projet Macrobioc, dont l'objectif est de renforcer les capacités en stéréomacroscopie de la plateforme Spiboc (Santé des plantes interactions biotiques outils scientifiques collectifs), dans le but de caractériser une large gamme d’objets biologiques étudiés par les équipes.

Plant2Pro veut développer la recherche amont sur ses trois grandes thématiques, tout en élargissant ses collaborations avec l'industrie. « Nous allons diversifier notre stratégie de recherche partenariale, en nous tournant davantage vers l'aval des filières agricoles ayant des attentes spécifiques vis-à-vis des productions végétales », indique Carole Caranta, directrice de Plant2Pro. L'institut ambitionne ainsi de proposer des solutions combinées issue d’une vision systémique des productions végétales, associant biotechnologies vertes, sélection variétale, protection des cultures et systèmes de culture.

 

 

1 L’Institut Carnot Plant2Pro® regroupe 14 laboratoires de recherche académique (INRA, AgroCampus Ouest, AgroParisTech, AgroSup Dijon, Montpellier SupAgro, et le CNRS) ainsi que trois instituts techniques agricoles (Arvalis, l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), et Terres Inovia).

2 Les laboratoires CNRS impliqués dans l'Institut Carnot Plant2Pro et leur spécialité :

  • Laboratoire des interactions plantes-microorganismes (CNRS/INRA) : Mécanismes moléculaires d'interactions entre les plantes et les micro-organismes symbiotiques ou pathogènes ;
  • Institut Sophia Agrobiotech (CNRS/INRA/Université Nice Sophia Antipolis) : Protection des plantes par l'étude du fonctionnement des interactions entre plantes, bioagresseurs, symbiotes et parasitoïdes ;
  • Génétique quantitative et évolution (CNRS/INRA/AgroParisTech/Université Paris-Sud Saclay) : Génétique et évolution des caractères à déterminisme complexe ;
  • Institut des sciences des plantes de Paris-Saclay (CNRS/INRA/Université Paris-Sud/Université Evry Val d’Essonne/Université Paris-Diderot). Mécanismes génétiques et moléculaires qui contrôlent la croissance de la plante.

 

 

Contact :

Carole Caranta / Inra / carole.caranta@inra.fr