CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Brevets et licences

Une nouvelle stratégie thérapeutique contre le mélanome et d'autres cancers

Des molécules misent au point par l'Institut de chimie de Nice1 et le Centre méditerranéen de médecine moléculaire2 empêchent les cellules cancéreuses d'échapper au système immunitaire. La start-up Yukin Therapeutics, issue de ces laboratoires, dispose d'une licence d'exploitation exclusive sur deux brevets3.

illustration

Certaines cellules cancéreuses échappent au système immunitaire de l'organisme en raison de l'activité de la kinase NIK (une enzyme) qui contrôle l’expression de certains oncogènes et la production de facteurs solubles pro-inflammatoires. Moduler l'activité de cette kinase permettrait aux cellules tumorales de donner l'alerte au système immunitaire et de bloquer directement la prolifération cellulaire. Cette stratégie a été adoptée par des chercheurs de l'Institut de chimie de Nice1 et du Centre méditerranéen de médecine moléculaire2, qui ont développé des petites molécules capables d'inhiber l'action de la kinase NIK. L'invention, développée et cofinancée par la Satt Sud-Est et le Canceropôle PACA, brevetée3, fait l'objet d'une licence d'exploitation exclusive à la start-up Yukin Therapeutics4.

L'efficacité des nouvelles molécules qui ciblent la kinase NIK a été observée, in vitro, sur des cellules de mélanome et d'autres cancers (côlon, poumon, sein, prostate, pancréas), et in vivo dans le mélanome et le cancer colorectal chez la souris.

Yukin Therapeutics, qui a réalisé une levée de fonds5 de 3,3 millions d'euros en juin 2019, poursuit le développement de ces molécules, en collaboration avec les deux laboratoires fondateurs de la start-up.Dans un premier temps, la nouvelle stratégie thérapeutique devrait viser le cancer de la peau (mélanome) et le cancer du pancréas, en utilisant ces molécules seules ou en association avec des traitements d'immunothérapie.

 

1 Institut de chimie de Nice (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis)

2 Centre méditerranéen de médecine moléculaire (Inserm/Université Nice Sophia-Antipolis)

3 Brevets en copropriété de l'Université Nice Sophia Antipolis/Inserm/CNRS/CHU de Nice

4 Yukin Therapeutics a été fondée en 2018 par Rachid Benhida (directeur de recherche CNRS à l’Institut de Chimie de Nice, consultant scientifique de Yukin Therapeutics), Thierry Passeron (PU-PH au service de Dermatologie du CHU de Nice et chercheur au Centre méditerranéen de médecine moléculaire et au CHU de Nice, consultant scientifique de Yukin Therapeutics), Advent France Biotechnology et la Satt Sud-Est

5 Levée de fonds réalisée auprès d'Advent France Biotechnology et de Medicxi

Contact :

Arnaud Foussat / Président de Yukin Therapeutics / arnaud.foussat@yukintx.com