CNRS La lettre innovation

Partenariats, création d'entreprises, brevets, licences, événement... Retrouvez tous les mois les dernières actualités de la valorisation et de l'innovation au CNRS.

Écosystèmes

Le CNRS cofondateur des SATT Grenoble Alpes Innovation Fast Track et Paris Saclay

Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, a annoncé le 21 octobre 2013 l’engagement de 57 millions d’euros issus du Programme d’investissements d’avenir pour la création d’une Société d’accélération de transfert de technologies (SATT) sur le site de Grenoble Alpes dénommée GIFT (Grenoble Alpes Innovation Fast Track).

illustration

Cette labellisation est l’aboutissement du travail des 13 établissements fondateurs depuis plus de 10 ans en matière de transfert de technologies : le CNRS, le CEA, le CHU, l’ESRF, l’ILL, l’INRIA, IRSTEA, mais aussi Grenoble INP, Grenoble Ecole de Management, l’université Joseph Fourier, l’université Pierre Mendès France, l’université de Savoie et l’université Stendhal.

GIFT se positionne principalement sur la création d’entreprises innovantes durables et à très haut potentiel au service de la compétitivité des territoires et de la génération d’emplois à forte valeur ajoutée. De plus GIFT propose de construire un modèle alternatif, en deux entités complémentaires permettant de séparer les métiers, à l’instar d’un fonds d’investissement :

  • une SAS, structure pilote stratégique et décisionnelle, investira financièrement sur des projets, sera chargée de faire fonctionner un mécanisme de retours financiers sur chaque projet et visera l’autofinancement à 10 ans,
  • une association, structure opérationnelle, qui aura la mission de faire émerger des projets des laboratoires des établissements membres et de les accompagner en coordonnant désormais les différentes étapes de maturation, d’incubation et de croissance ou de commercialisation.


Auparavant, le 10 octobre 2013, le Premier ministre avait déjà annoncé lors de sa visite sur le plateau de Saclay, le lancement de la Satt Paris Saclay, dotée de 66 M€ au titre des investissements d'avenir.

Le projet, porté par la fondation de coopération scientifique Paris Saclay et regroupant 23 membres (organismes, universités et écoles) dont le CNRS, se structure lui aussi en deux entités régies par un protocole d’accord :

  • la SAS Paris Saclay, qui porte l’investissement de l’Etat dans les projets de maturation et s’assure de la pertinence de l’utilisation des fonds et l’atteinte des résultats économiques escomptés à moyen/long terme,
  • une association loi 1901, « Incuballiance R » ; qui joue essentiellement un rôle d’opérateur de maturation de projets et d’incubation de sociétés et constituée à partir d’Incuballiance dont les statuts et le règlement intérieur seront modifiés pour prendre en compte ses nouvelles missions.

 

 
Contact :
Pierre Roy / Direction de l’innovation et des relations avec les entreprises du CNRS / pierre.roy@cnrs-dir.fr / T. + 33 1 44 96 83 03