Une histoire buissonnante
  Des apparitions, des disparitions parfois brutales, puis une forme a émergé.
 
     
Après des décennies de recherche l'histoire de l'homme sur la terre apparaît plutôt comme buissonnante que linéaire. Des espèces d'hommes différentes sont apparues et ont disparues. Les parentés qu'elles pouvaient avoir entre elles ne sont pas évidentes à établir.
 

Ces espèces ont évolué en parallèle : elles étaient contemporaines. De toutes ces possibilités, avec le temps, une seule forme a émergé, la notre : Homo sapiens sapiens qui finalement a conquis, seule, la planète ..

     
© Cnrs/Devez  
 
L'apparition de nouveaux caractères morphologiques ne peut être amplifiée que si elle s'accompagne d'un isolement reproductif que des barrières géographiques peuvent favoriser. Il semble que les différences anatomiques peuvent résulter d'altérations de la chronologie du développement touchant les différentes étapes de la formation : de l'embryon à l'enfant. Le développement chez l'homme est particulièrement retardé dans le temps, à tous les stades, par rapport à celui du chimpanzé.

 

A l'intérieur de la famille sapiens la variété est grande. La survie des groupes dépend de leurs organisations politiques et sociales, notamment la famille, de leurs croyances, de leurs techniques, pas seulement de l'environnement. L'histoire montre la sensibilité des populations à des épidémies (la peste au Moyen Age), l'importance des catastrophes climatiques sur l'habitat et la nourriture (sécheresses), les risques sociaux (guerres).
On comprend que les petites populations originelles, largement dispersées sur des territoires immenses et sans communications aisées, aient pu disparaître localement. Des populations isolées très longtemps d'un groupe principal peuvent évoluer différemment, ce qui peut être un désavantage ou un avantage. En somme chaque petite communauté d'hommes a pu avoir une histoire très différente de celle qui a donné naissance à notre communauté planétaire.
Toutes les traces de ces histoires différentes sont mêlées si bien qu'il est très difficile d'identifier précisément, du moins dans l'état actuel de nos connaissances, le groupe racine de l'humanité actuelle.

 
 

Fermer I Suite