La voie des nouveaux messagers

  VIRGO




Virgo - ŕ l'écoute des frémissements de l'Univers

 

Le but de l’expérience VIRGO est de détecter le rayonnement gravitationnel émis par certaines sources cosmiques.

La mise en évidence des ondes gravitationnelles permettrait de mieux tester la théorie de la relativité générale d’Einstein et d'ouvrir une nouvelle fenêtre d'observation en astrophysique.

Le passage d'une onde gravitationnelle entraîne une déformation de l'espace-temps visible par une variation apparente de longueur. La technique interférométrique choisie pour cette mesure est développée par l'expérience VIRGO à Cascina, près de Pise en Italie. L'interféromètre de Michelson à longue base est formé de deux bras de 3 km de long.

La source lumineuse éclairant l'interféromètre comporte un laser de puissance injecté par un laser stabilisé en fréquence. Le faisceau obtenu est filtré par une cavité Fabry-Perot de 140m.

Virgo est le fruit d’une coopération scientifique franco-italienne.


Pour en savoir plus :

Ondes gravitationnelles : Virgo entre dans sa phase d'exploitation scientifique - communiqué de presse CNRS du 23 mai 2007

Ondes gravitationnelles Inauguration du détecteur franco-italien VIRGO
communiqué de presse CNRS / EGO du 11 juillet 2003