presentation
imprimer icone

Du pavot à la morphine

Pavot (Papaver sp.)
© Maryse DELAPLANCHE - MNHN
Pavot (Papaver sp.) dans une part d'herbier
© MNHN

Le pavot est une plante sauvage originaire d'Europe. Cultivé dès le Néolithique pour faire de l'huile d'oeillette à partir de ses graines, il passe via les échanges commerciaux vers l'est. Sous des climats très chauds, en Mésopotamie ou en Egypte, le pavot à opium (Papaver somniferum album) pousse abondamment, permettant l'exploitation de ses fruits, les capsules. C'est en incisant ces dernières que l'on obtient un latex blanc nommé opium.

L'opium est un des plus anciens médicaments naturels connus. On le retrouve dans de nombreuses peintures et sculptures antiques (divinités portant des feuilles et des capsules de pavot sur leurs couronnes en Crète…). Sous l'empire romain l'opium va être de plus en plus répandu et utilisé pour lutter contre la douleur. C'est la base notamment de la fameuse thériaque, antalgique très employé à cette époque. Il sera repris par les pays arabes et l'Inde, aux 8e et 10e siècles. L'usage dévié que nous connaissons à l'opium (fumeries…) n'arrivera qu'au milieu du 17e siècle en Chine.

En développant la chimie, Lavoisier donnera vers la fin du 18e siècle aux pharmaciens la possibilité d'extraire les principes actifs chimiquement définis issus des plantes.

La première plante dont le principe actif sera extrait est le pavot à opium. Le pharmacien allemand Sertürner en isolera le principe actif en 1805 : la morphine. La molécule conserve toutes les caractéristiques de l'opium, comme une réduction de la douleur. Et elle permettra de mieux doser les quantités données aux patients.

Rédaction :

Manuelle Rovillé

Validation scientifique :

Serge Morand (Directeur de recherche à l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier – Université Montpellier 2)

Source :

Textes de conférences « Les médicaments d’aujourd’hui et de demain sont dans la nature » de François Tillequin (Professeur à l’Université René Descartes Paris 5, Unité mixte de recherche CNRS « Synthèse et Structure de Molécules d'Intérêt Pharmacologique »)


logo cnrs logo frb