presentation
imprimer icone

Poissons, ils sont beaux mes poissons !

Etal de loches à Montpellier en avril 2008Le poisson est un aliment qui possède une longue histoire…
Ras al-Junaiz (Sultanat d'Oman) : site d'un groupe de pêcheurs et marins du IIIe millénaire av. J.-C. Les hameçons en cuivre se trouvent par dizaines  et sont de toutes tailles : ils attestent que la pêche était l'activité principale des habitants.Cette histoire constitue un sujet d’étude peu abordé : ainsi les traités de préhistoires font référence aux premières sociétés agricoles mais très peu à celles vivant de la pêche : pourtant lorsque tel est le cas, le lecteur découvre alors l’intelligence de leurs techniques ou la finesse des harpons façonnés avec l’ivoire des mammifères marins... Et qui sait que l’aquaculture ne doit pas tout aux cinquante dernières années ? Déjà sous l’Empire romain l’élevage des carpes était très répandu. Quel consommateur de surimi peut-il s’imaginer que la pâte de chair de poisson aromatisée provient d’une tradition culinaire très ancienne d’Extrême-Orient ?
Et depuis toujours, dans le domaine de la gastronomie, les grands chefs insistent sur la qualité de la matière première. La provenance des aliments revêt une grande importance. L’association des produits les plus remarquables et de leur lieu d’origine apporte une notoriété et une garantie de qualité.© Cirad / Didier Babin© CNRS Photothèque  /  CLEUZIOU Serge

Lotte C’est ainsi qu’en France, dès le 13e siècle, sur une liste d’une quarantaine de produits célèbres comme la moutarde de Dijon, les flans de Chartres ou les pâtés de Paris, les produits de la mer et des rivières en représentent près de la moitié : aloses de Bordeaux, anguilles du Maine, baleines de Bayonne, barbeaux de Seine, borbotes (lottes) de Saint-Florentin, congres de La Rochelle, écrevisses de Bar-sur-Aube, esturgeons de Blaye, harengs de Fécamp, lamproies de Nantes, loches de Bar-sur-Seine, luz (brochets) de Chalon-sur-Saône, morues de Charentes, raies de Larchamp, saumons d’Angers, seiches de Coutances, truites des Andelys, vandoises d’Oise... Tous ces produits sont vendus chez le poissonnier ou dans les rues par les marchands ambulants....© Inra

Rédaction :

Maryvonne Tissier (directrice de communication à la FRB)

Source :

Histoire de poissons et de saveurs, Mary et Phillip Hyman (Connaissance et Mémoires, 2001 ; diffusion : Ofimer)


logo cnrs logo frb