presentation
imprimer icone

Depuis quand les Nord-Américains préfèrent-ils le maïs d’Amérique centrale au leur ?

Epi de maïs.Des travaux scientifiques récents montrent comment les populations nord-américaines furent finalement conquises par l’agriculture à base de maïs issue d’Amérique centrale.© Inra Photothèque  /  Jean Weber

Première vague : vers l’an 200 de notre ère, une variété de maïs à 12 rangs, issue d’une zone centre-américaine, fut introduite dans la région du moyen Mississipi, où l’on cultivait déjà sept autres variétés de maïs domestiquées sur place . Alors que la culture de ces plantes se développait de plus en plus rapidement, la culture de la variété de maïs d’origine méridionale ne connut jusqu’en l’an 800 qu’un succès très limité, car elle était peu adaptée à la région.

Deuxième vague : après l’an 800, une variété de maïs à 8 rangs, à développement rapide, adaptée au climat local plus froid, fit son apparition. Sa culture s’imposa alors rapidement et s’étendit vers le Nord jusqu’aux Grand Lacs. Vers l’an 1000, ce maïs, plus adaptable mais aussi plus productif, avait largement supplanté les espèces domestiquées en Amérique du Nord.

Et, c’est ainsi qu’au 16e siècle, lors de l’arrivée des Européens, cette espèce de maïs d’origine centre-américaine était cultivée jusqu’au Québec…

Rédaction :

Maryvonne Tissier (directrice de communication à la FRB)

Source :

Histoire des agricultures du monde de Marcel Mazoyer et Laurence Bérard, Ed. du Seuil, 1997 (Citation de DH Thomas Agriculteurs du Nouveau Monde 1994)


logo cnrs logo frb