presentation
imprimer icone

Aliments : des sauvetages en tout genre

La Géline de Touraine

La Géline de Touraine, appelée « La Dame Noire », fait partie des 154 races de poules en France. Menacée d'extinction, elle a fait l'objet d'un travail de sauvegarde.La Géline de Touraine ou « Dame noire », une des races de volaille française particulièrement goûteuse, a pourtant failli disparaître de nos étals... A la demande des producteurs et avec le soutien du Conseil général d'Indre-et-Loire, la recherche scientifique a réalisé un véritable travail de sauvetage de la race sur les plans sanitaire et génétique. L'ensemble des efforts consacrés à l'élevage de cette race a abouti à l'obtention d'un Label Rouge.© Inra photothèque / MAITRE Christophe

Le bovin Créole de Guadeloupe

Bovin créoleL'élevage bovin en Guadeloupe s'appuie sur l'exploitation d'une population locale originale. Depuis 20 ans, les chercheurs étudient ses caractéristiques, ses performances zootechniques et les possibilités de valoriser ses aptitudes à s'adaptation au milieu ou à résister à certaines pathologies.
Ces travaux ont abouti à la reconnaissance officielle de la race bovine Créole en 1995, et à la mise en œuvre d'un programme d'amélioration génétique visant à la sélection des meilleurs reproducteurs de cette race, à son exploitation raisonnée et à sa promotion.© Inra photothèque / BARRE N.

Des céréales conservées précieusement en « banque »

Champ de triticale variété Magistral à maturité.Le Centre de ressources biologiques (CRB) des céréales à pailles de Clermont-Ferrand regroupe les principales espèces d'intérêt agronomique (majoritairement à grains « nus ») : blé, orge, seigle, triticale et avoine ainsi que leurs apparentées sauvages (majoritairement à grains « vêtus »). Les aires d'origine des blés se situent au Moyen-Orient et au Caucase.
Une partie des dépôts est constituée de ressources génétiques qui représentent environ 10 000 blés, 6 300 orges, 1 000 triticales, 800 avoines et 50 seigles.
Rappelons qu'une ressource génétique est une entité (morceau de génome) aux caractères stables. Un centre de ressources biologiques (ou banques de gènes) est un site où sont conservées les ressources génétiques.© Inra photothèque / SLAGMULDER Christian

Au CRB de Clermont-Ferrand se trouvent notamment du blé tendre avec ses variétés anciennes (19e siècle et première moitié du 20e) d'origine française, européenne et d'ailleurs : Etats-Unis, Chine, Japon, Israël, Mexique...

Le CRB gère, au niveau national, ces collections de céréales à paille, les décrit, les évalue, les structure. Il les multiplie, les régénère, les distribue et assure la gestion des données.
Parmi les données recueillies se trouvent l'origine géographique, les données morphologiques (taille, date d'apparition de l'épi, résistance aux maladies), les caractéristiques physico-chimiques (dureté, teneurs en minéraux et en vitamines).
La régénération de ces dépôts se fait en pépinière, sous tunnel ou en serre, et même en isolement pour les variétés ayant une trop grande facilité à se croiser avec d'autres variétés.

La conservation des ressources génétiques a lieu en chambre froide à 4°C et 30% d'humidité, avec, par sécurité, un double conservé au congélateur à -20° C.
Qui les demande ? Par an, la distribution concerne plus de 2000 échantillons auprès de sélectionneurs et laboratoires de recherche français et étrangers, de conservatoires botaniques, de paysans et même de particuliers.

Rédaction :

Maryvonne Tissier (directrice de communication à la FRB)

Validation :

Pierre Zagatti (Directeur de recherche à l'Inra)

Source et pour en savoir plus :

- Dossier de presse Inra
- Document CRB (Jean Koenig)


logo cnrs logo frb