presentation
imprimer icone

Réseaux de mesures et inventaires de la biodiversité du sol

Des outils de mesures et d'inventaires des sols et de leurs habitants

Il s'avère de plus en plus indispensable de dresser le bilan de l'état des sols en France et de suivre leur évolution afin de prévenir le risque d'altération de leur biodiversité et d'entreprendre à temps des actions de protection. Pour cela, des dispositifs de surveillance de la qualité des sols, tels que le Réseau de mesures de la biodiversité du sol (RMQS) et le Programme « Inventaire, gestion et conservation des sols » (IGCS) ont été mis en œuvre par le Groupement d'intérêt scientifique « GIS Sol », constitué par le regroupement de ministères (en charge de l'agriculture et de l'environnement), de l'Ademe et d'organismes de recherche (Inra, IRD et IFN).

Pose d'une plaque lysimétrique dans une fosse afin de mesurer la qualité de l'eau drainée dans le sol.Mis en place depuis 2002, le RMQS constitue un cadre national pour l'observation de l'évolution de la qualité des sols et représente un outil précieux pour une gestion durable des sols. Provenant de campagnes d'observations et de mesures lancées tous les 10 ans, ce réseau s'appuie sur une grille de 2200 points (ou sites d'observation) qui couvrent le territoire national en le découpant en mailles de 16 km de côté. Au centre de chaque maille sont réalisées des observations et des prélèvements d'échantillons de sols. Le suivi de propriétés physico-chimiques des sols associé à la connaissance des sources de contamination et à l'historique des pratiques de gestion de chaque site, permet de dresser un bilan de la qualité des sols et de suivre son évolution au cours du temps. Ce réseau est largement utilisé pour approfondir nos connaissances sur la biodiversité du sol et son évolution. Actuellement, ce réseau repose essentiellement sur la mesure des propriétés physiques et chimiques des sols mais il est envisagé, à moyen et long terme, d'intégrer les propriétés biologiques lorsque des méthodes de mesure (bio-indicateurs) seront disponibles et validées.© Inra Photothèque / THUBERT Jacky

Des actions d'inventaire cartographique et de constitution des bases de données sur les sols de France sont également menées à travers le programme IGCS qui met l'accent sur la cartographie des sols à l'échelle de 1/250 000. Cet inventaire exhaustif du territoire qui devrait se finaliser en 2012 couvre en 2008 plus de 70% du territoire en termes de levés pédologiques. Les bases de données de ce programme sont utilisées au service de la diversité biologique des sols.

Le projet WebSol devrait bientôt valoriser ces données à travers une interface Web qui faciliterait la mise à disposition des connaissances sur les sols et l'extraction simplifiée des données pédologiques à destination de nombreux utilisateurs potentiels et du grand public.

Rédaction :

Manuelle Rovillé (chargée de mission à la FRB)

Validation scientifique :

Antonio Bispo (Coordinateur du programme ADEME « Bioindicateurs de qualité des sols ») et Laurent Charasse (chargé de mission « Enseignement agricole et biodiversité » - FRB)

Sources de l'article


logo cnrs logo frb