presentation
imprimer icone

Sélectionner les organismes vivants, c’est les artificialiser !

Local de maternité et ses cases de mise bas sur caillebotis total.Après s’être contenté de puiser dans l’énorme diversité naturelle de plantes et d’animaux, l’être humain se met à choisir et à pratiquer la sélection : il devient donc l’acteur d’une modification profonde d’une partie des populations des espèces végétales et animales en créant leur « artificialisation ». Ce qui signifie qu’il leur impose des conditions de croissance et de reproduction nouvelles (artificielles). L’humanité a véritablement façonné les espèces qu’elle élève ou cultive et les a déclinées en races animales et en variétés végétales. © Inra Photothèque / MAITRE Christophe

De plus, la descendance de ces espèces « revues et corrigées » vit séparée de leurs cousines sauvages. Leurs caractères d’origine se modifient, s’affinent par le fait même de la mise en culture ou de l’élevage et par la sélection opérée par le cultivateur et l’éleveur.


logo cnrs logo frb