1. Interaction coopérative entre un tensio-actif anionique et le chitosane cationique

 

 

 

2. Complexe électrostatique Tensioactif/
Chitosane

 

 

 

3. Gélification des alkylchitosanes

 

 

 






Comme la plupart des polysaccharides le chitosane en raison de la liaison β (1→4) est un polymère semi-rigide et un bon épaississant. En particulier, la possibilité de formation de ponts hydrogène interchaînes augmente encore ses performances allant jusqu’à un comportement de type gel physique faible. Ces interactions lui confèrent d’excellentes propriétés filmogènes.

Le chitosane est un polymère cationique en milieu acide.Ce caractère conduit à la mucoadhésivité de ce polymère (Figures 1 et 2) et à des interactions électrostatiques fortes avec de nombreuses protéines, avec les lipides et avec les tensio-actifs de charge opposée comme le SDS (Sodium Dodécyl Sulfate), un détergent puissant, chargé négativement.

La formation du complexe électrostatique coopératif permet de stabiliser les émulsions et surtout de diminuer la quantité d’agent tensio-actif à utiliser pour obtenir une tension superficielle faible (il s’agit de 100 fois moins de tensio-actif dans le cas étudié) (réf. 1)
De plus, la fonction –NH2 conduit à la formation de complexe avec certains ions métalliques tels que le cuivre (réf. 2) et prévient ainsi certaines réactions allergiques. Enfin, cette fonction amine permet d’obtenir des réactions sélectives en position C-2 de la D-glucosamine afin de moduler les propriétés du chitosane et d’obtenir de nouvelles propriétés physiques (réf. 3, 4).

Nous avons en particulier introduit des substituants hydrophobes sur le chitosane ; ceci conduit à un système amphiphile présentant des propriétés originales lorsque 4-5% (par unité sucre) de chaînes alkyle en C-12 sont introduites en position C-2  de la glucosamine. On obtient ainsi un tensio-actif polymère qui est également un auto-associatif donnant des gels physiques (Figure 3) en présence de sels extérieurs (réf. 5)

 

Marguerite Rinaudo, CERMAV-CNRS
Centre de recherches sur les macromolécules végétales




1- V. BABAK, I. LUKINA, G. VIKHOREVA, J. DESBRIERES & M. RINAUDO
Interfacial properties of dynamic association between chitin derivatives and surfactants.
Colloid Surf. A-Physicochem. Eng. Asp., 147, 1999, 139-148

2- M.RHAZI, J. DESBRIERES, A. TOLAIMATE, M. RINAUDO, P. VOTTERO & A. ALAGUI
Contribution to the study of the complexation of copper by chitosan and oligomers.
Polymer, 43, 2002, 1267-1276

3- J. DESBRIERES, C. MARTINEZ & M. RINAUDO,
Hydrophobic derivatives of chitosan: characterization and rheological behaviour.
 Int. J. Biol. Macromol., 19, 1996, 21-28

4- R. AUZELY-VELTY & M. RINAUDO
Chitosan derivatives bearing pendant cyclodextrin cavities: synthesis and inclusion performance.
Macromolecules, 34, 2001, 3574-3580

5- M. RINAUDO, R. AUZELY, C. VALLIN & I. MULLAGALIEV
Specific interactions in modified chitosan systems.
Biomacromolecules, 6, 2005, 2396-2407

 

 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits