Comment mettre au point un shampooing ?

4 étapes :

1- Vérification de l’innocuité : Sélectionner les matières premières, tant pour leur innocuité vis-à-vis de l’homme, que pour la protection de l’environnement. Différents tests peuvent ensuite être effectués sur le produit fini.

2- Les tests in vivo : L’appréciation des performances du produit au cours de la formulation est faite à l’aide de tests sur des modèles volontaires. On compare le produit à des produits de référence en effectuant des essais par demi-têtes, un côté avec le nouveau produit, un côté avec la référence. Les critères d’appréciation concernent les qualités d’usage, le pouvoir moussant (développement de la mousse, abondance, rinçabilité) et le parfum, les propriétés cosmétiques et coiffantes sur cheveux mouillés (démêlage, douceur, souplesse des cheveux, facilité de coiffage) et les résultats sur cheveux séchés (volume, mise en place et tenue, brillance).

3- La mise en évidence et la vérification des propriétés revendiquées : Pour vérifier l’adéquation avec les objectifs fixés, des tests métrologiques sont effectués pour vérifier :
- le pouvoir lavant,
- l’amélioration de la résistance des cheveux,
- la brillance (photogoniométrie).
Ces tests sont réalisés sur mèches ou sur perruque de laboratoire et nécessitent des appareillages perfectionnés.

4- Tests consommateurs : Le produit est testé à domicile sur une période de 3 semaines en 5 à 10 utilisations. Des tests sont également réalisés dans les salons de coiffure.

Claude Vérité
Lettre des Sciences chimiques du CNRS CNRS / L’Actualité Chimique
Novembre 1999