Microscope pour l'analyse
in situ d'un fragment de peinture murale

 






 

La spectrométrie Raman est une technique d’analyse moléculaire qui exploite une interaction lumière-matière. Elle tient son nom d'un scientifique indien, Sir Raman, qui mit en évidence pour la première fois cette interaction et obtint pour cela le prix Nobel de Physique en 1930.

Lorsqu’on éclaire un échantillon, une petite partie de la lumière est diffusée avec un changement de longueur d’onde : c’est l’effet Raman. Celui-ci peut être observé en travaillant dans la partie visible du spectre électromagnétique. Aussi, cette technique spectroscopique a-t-elle vraiment pris son essor avec l’apparition des lasers, sources lumineuses monochromatiques puissantes.
Le spectre de diffusion Raman comporte un certain nombre de raies dont les fréquences (le plus souvent exprimées en nombre d’onde, en cm-1) sont reliées aux vibrations se produisant dans l’échantillon et dépendent des distances et des forces interatomiques, de la masse des atomes, des structures dans lesquelles ils sont engagés.... L’ensemble, caractéristique d’un composé chimique donné et de sa structure cristalline, en constitue une véritable empreinte digitale qui permet de l’identifier dans l’analyse d’un produit inconnu. L’identification se fait généralement par comparaison avec des spectres de référence, soit publiés soit enregistrés au laboratoire sur des produits de référence.

Cette méthode d’analyse présente deux intérêts majeurs :
Comme toute observation visuelle, elle est non-destructrice et ne demande aucune préparation de l’échantillon. De plus, l’observation peut être réalisée à travers un microscope optique classique qui focalise la lumière sur une tache dont la taille, limitée seulement par la diffraction, soit aux longueurs d’onde utilisées, est de l’ordre de 1 µm (10-3 mm). Ceci permet de travailler sur des microéchantillons ou, avec des objets hétérogènes de grande taille, sur des zones repérées à l'œil nu ou, le plus souvent, à l'aide d'un microscope optique.


Claude Coupry
Laboratoire de Dynamique, Interactions
et Réactivité


Pour en savoir plus...

  Effet et spectrométrie Raman



     
 
Analyse des peintures murales
Pigments et colorants des fresques à Pompéi. Microspectrométrie infra-rouge. Spectrométrie Raman

 

 
 
© SFRS
 


 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits