Le fragment de peinture murale est disposé tel quel sur la platine du microscope sans aucune préparation. Éventuellement, lorsque le mortier présente une surface accidentée, le fragment est placé sur une couche de sable afin que la couche picturale soit horizontale, afin de permettre un déplacement, aisé et sans risque, de l'échantillon sous le microscope.
L'échantillon est d'abord éclairé en lumière blanche afin de repérer les différentes zones colorées, juger de leur homogénéité et de guider le choix de celles qui seront étudiées.
L'analyse est faite en plusieurs points pour certifier les résultats.

Détail du microscope


© Claude Coupry /CNRS Photothèque

 

 

Fragment


Lit de sable

Après analyse, l'échantillon intact est restitué à l'archéologue et peut être remonté dans le cadre d'une restauration de peinture murale

Claude Coupry
Laboratoire de Dynamique, Interactions et Réactivité