1 - Echelle des sillons cutanés




2 - Vieillissement de la peau




3 - Traitement des
rides sur 6 mois





4 - Traitement des
rides sur 1 mois





5 - Effet d'une crème
anti-âge sur 6 mois





6 - Hydratation de la peau




7 - Effets d'une
crème anti-âge




Ces trente dernières années ont été marquées par une avancée considérable dans le domaine de l’imagerie tridimensionnelle, en particulier pour analyser la topographie des surfaces. Initialement on s’intéressait à contrôler la qualité de l’état des surfaces manufacturées, en mesurant leur rugosité dans une direction donnée et les paramètres qui qualifient la qualité de la topographie de la surface ont fini par être normalisés à l’échelle internationale.

Le passage à l’imagerie tridimensionnelle dépasse aujourd’hui le cadre du contrôle qualité des surfaces industrielles, la richesse en information permet actuellement d’aborder certains problèmes de la tribologie moderne, c’est à dire d’optimiser la fonction pour laquelle est destinée une pièce: frottement, adhésion, étanchéité, mouillabilité, lubrification, écoulement, aspect.

L’extension de cette approche à l’imagerie du relief de la peau (image 1) humaine permet d’y discerner les altérations minimes et de fournir des informations qualitatives et surtout quantitatives sur le vieillissement physiologique ou induit par diverses thérapeutiques, avant qu’il ne devienne visible à l’œil nu et ne soit donc irréversible.

Connaître la morphologie du micro-relief (image 2) de la surface cutanée est une aide précieuse à la compréhension des caractéristiques anatomiques et fonctionnelles de la peau normale. Ces connaissances permettent d’évaluer correctement toute modification de cette surface en fonction du vieillissement, de déterminer objectivement les effets des médicaments à usage topique, ainsi que ceux des produits cosmétiques.

Le prolongement de la durée de vie associé à un désir de conserver une apparence jeune, ont stimulé la recherche dans la compréhension des changements de structure de la peau lors du vieillissement. L’étude de la morphologie cutanée montre que le mécanisme du vieillissement fait apparaître des sillons profonds et des rides (images 3 et 4) , entraînant une perte de tonicité due partiellement à une atrophie.
Ces changements sont principalement le résultat des contraintes subies par la peau (radiations solaires et sollicitations mécaniques,…) et d’une programmation génétique de l’âge de l’individu. Cette atrophie qui se développe durant le vieillissement (images 2 et 5) est accompagnée par des profonds changements qui sont dus en partie à une perte d’élasticité du réseau de collagène.

Les exemples choisis illustrent l’évolution de la morphologie du relief cutané de l’avant bras (coté interne) en fonction du vieillissement. On peut noter sur ces images que le mécanisme de vieillissement se traduit par une modification de l’organisation de lignes cutanées (lignes de tension) qui passent d’un état homogène isotrope (lignes orientés dans toutes les directions) pour un sujet jeune à un état où les petits sillons disparaissent progressivement pour donner lieu à un état où persistent uniquement des sillons profonds entraînant la formation de rides.

Pour représenter de manière objective et quantitative ce mécanisme de transformation de l’image du relief cutané, nous avons mis au point des outils mathématiques (images 6 et 7) qui représentent l’évolution des lignes de la surface de la peau sous forme d’une rose des directions et d’un arbre tridimensionnel (l’arbre de vie).

Ces représentations mathématiques de la profondeur des lignes, de leurs orientations et de leurs densités, permettent de classer le type de vieillissement ainsi que l’effet d’un produit cosmétique (images 5 et 6) sur la topographie du relief cutané.

La peau est concernée par tous les rapports de l’homme avec le milieu extérieur: pressions, déformations, frottements et adhérence subis au contact des surfaces sur lesquelles le corps s’appuie (sol, siège, outils tenus en main , pratique du sport, ...).
Ce contact permanent de la peau crée des frottements (vêtements, chaussures, ...) pouvant générer des phénomènes tels que la tribo-électricité, la rétention calorique, l’humidité...

La métrologie sensorielle développée au laboratoire s’intéresse à l’analyse du frottement d’un tissu sur la surface de la peau, en associant l’analyse des forces de frottement et les propriétés physiques des surfaces peau et tissu. L’application dans le domaine cosméto-textile, permettra notamment d’optimiser le transfert des cosmétiques d’un tissu vers la peau.

Hassan Zahouani et Roberto Vargiolu
Laboratoire de Tribologie et Dynamique des systèmes

Pour en savoir plus...

   Imagerie tridimensionnelle des rides 

 

 

 


     © CNRS   -  Contacts   - Crédits