Le prolongement de la durée de vie, associé à un désir de conserver une apparence jeune, a stimulé la recherche dans la compréhension des changements de structure de la peau lors du vieillissement. Passé un certain âge, la peau se relâche et devient moins lisse et moins ferme. Les rides commencent à se creuser.

La surface cutanée présente une topographie particulière, variable selon les régions corporelles et caractéristiques de chacune d’elles. Il est formé par l’association de sillons, d’orifices folliculaires ou de pores sudoripares, et de la saillie de chaque cornéocyte (couche cornée). Presque partout les principaux sillons, dits de premier ordre, de 70 à 200 µm de profondeur, sont orientés selon au moins deux directions principales et délimitent des plateaux de forme variable selon les sites anatomiques. Les orifices folliculaires se situent à l’entrecroisement de ces sillons tandis que les pores sudoraux sont préférentiellement sur les plateaux ou dans des sillons plus superficiels, dits de second ordre, profond de 30 à 70 µm. Les sillons de troisième ordre séparent imparfaitement des groupes de cornéocytes et sont inconstants.

Ce réseau de sillons est déjà présent à la naissance et sa profondeur augmente avec l’âge jusqu’à la puberté. Chez l’adulte, ils sont moins profonds dans le sexe féminin. Au visage, l’âge, fait en plus apparaître des ridules (profondeur 0.2 à 1 mm) et des rides profondes (profondeur > 1mm). Ailleurs les sillons les plus accusés s’accentuent, les moins profonds disparaissent, et la surface cutanée se trouve distendue. La principale fonction du réseau de sillons est d’ordre mécanique. En se déplissant (partiellement) ils permettent une extension de la surface cutanée, de l’épiderme, et du derme superficiel. Ainsi leur disposition anatomique reflète-t-elle pour chaque région la direction des contraintes mécaniques auxquelles la peau est soumise.

Avec la collaboration de
Hassan Zahouani et Roberto Vargiolu
Laboratoire de Tribologie et Dynamique des systèmes



Pour en savoir plus...

  Analyse du relief cutané 

Imagerie tridimensionnelle des rides  
 
espace2

loupe2

  Les enjeux de la recherche sur le vieillissement de la peau (interview de H. Zahouani)  
espace

loupe

La tribologie au CNRS de Lyon : une mesure de la douceur de la peau (interview de R. Vargiolu)  

Voir aussi

  Les anti-rides

 

     © CNRS   -  Contacts   - Crédits