Figure 2 : Concentrations en ozone dans la basse stratosphère aux différentes saisons. On observe un maximum de printemps (200 ppbv) et minimum d’automne (110 ppbv). La source de variabilité interannuelle résulte du couplage dynamique stratosphère – troposphère.