moteur mode emploi plan du site sommaire




Atouts de la manipulation proposée

Dans quel cadre présenter cette expérience ?





CNRS-Géomanips

Animation tous publics lors de la Fête de la Science (2003). L’expérience de subduction a été couplée à une animation sur les séismes assurée par le Palais de la découverte : on aperçoit au fond, une maquette de maison qui va subir un tremblement de terre…
© P. Dick



 

Atouts de la manipulation proposée

Dans quel cadre présenter cette expérience ?



 

À part peut être la nécessité de faire la vaisselle, cette expérience ne présente guère que des avantages !

  • Plusieurs personnes peuvent participer à la conception, à la préparation et à la réalisation puis à l'interprétation.
  • L’idée de Géomanips d’utiliser du tapioca s’est révélée intéressante : bon marché, « viscosité » adaptable à votre projet par une cuisine simple. Le produit, comestible, est évidemment non toxique et ne tache pas. La vaissellle est extrêmement facile.
  • Il n’y a pas à fabriquer d’appareil comme c’était le cas pour les expériences de prismes d’accrétion ou d’extension.
  • La transparence du bac et du substitut de silicone permet de suivre la subduction de la plaque.
  • L’expérience peut être réalisée dans le temps que vous souhaitez : la plaque subducte vite dans un tapioca assez liquide. Vous devrez peut-être jouer avec l’épaisseur de la plaque en pâte adhésive. L’expérience commence lors de la mise au point de l’expérience !
  • Il est facile en cas d’échec (par exemple si la plaque a été posée de travers) de repêcher la plaque, de la laver et de recommencer aussitôt l’expérience.
  • Plusieurs expériences (selon le nombre de plaques en jeu par exemple) peuvent être faites avec la même préparation.

 

Notons simplement que le refroidissement est assez long d’où une difficulté pour réaliser l’expérience tôt le matin. Elle peut cependant être utilisée tiède. Par ailleurs, le tapioca cuit évolue en épaississant (il est encore possible d’ajouter de l’eau) mais il se dégrade (devient massif et laiteux) après une demi-journée.

 

 






 

Atouts de la manipulation proposée

Dans quel cadre présenter cette expérience ?



Expositions ? non ! démonstration ? oui !
Bien entendu, la plaque ayant atteint le fond du bac, l’expérience va se dégrader et perdre sa signification : elle n’est donc pas exposable. De plus, la préparation de tapioca devient assez opaque en une demi-journée.
En revanche, elle se prête parfaitement à des exposés, des démonstrations : nous l’avons pratiqué lors de la fête de la science.


Travail en équipes ? oui !
Cette expérience peut constituer le cœur d'une démarche scientifique complète. L'animateur organisera alors plusieurs équipes et distribuera les tâches. Les jeunes pourraient d'ailleurs élaborer eux-mêmes la succession des tâches à accomplir à partir de la question formulée qui pourrait être : à la surface de la Terre on voit les conséquences de la subduction des plaques (séismes, volcans, montagnes) mais comment se faire une idée de ce plongement ? Quel est le devenir de la plaque plongeante ?

Ensuite, les participants auront dans Géomanips une mine de documents à exploiter. Dans les manuels ou les documents pédagogiques dont disposent animateurs et professeurs, de nombreux schémas sont disponibles.

Dans la partie «Le labo de recherche» écoutez et lisez les propos de Christophe Monnier, chercheur et les explications données par Géomanips sur la modélisation de la subduction.

Le chercheur peut avoir employé des termes trop complexes. Les jeunes en trouveront l'explication dans le glossaire , dans des ouvrages de bibliothèque ou dans les manuels.


Enfin, faites faire l'expérience. même si...

Même si vous n'avez pas pu préparer le matériel, voyez nos photos et activez les films !

L'expérience simplifiée, comme celle du chercheur, peut être faite et défaite sur l'écran, belle consolation si l'on manque de matériel.

 

 







CNRS-Géomanips