Principe
Sans rentrer dans la complexité géophysique, on peut proposer l'explication suivante : la tomographie sismique interprète les changements de vitesses des ondes sismiques provoquées par des modifications de la température des couches traversées. Un séisme envoie des ondes à travers la Terre, elles sont reçues par des instruments situés en de nombreux points autour du globe. Les ondes qui accusent un retard par rapport aux autres ont traversé une zone plus chaude et moins dense. Celles qui ont accéléré, ont traversé une zone moins chaude et plus dense. Ce sont, bien sûr, de multiples mesures suivies de nombreux calculs qui, à partir de l'analyse des vitesses d'ondes de volume (P, S) et de surface, fournissent un «scan» des températures du manteau.
Les spécialistes représentent en bleu les zones froides (ou plutôt, moins chaudes) où les ondes sismiques accélèrent, et en rouge les régions chaudes où elles ralentissent. L'intensité des couleurs est proportionnelle à l'amplitude des variations des vitesses.
Pour mieux comprendre, voir aussi la figure «Méthodes d'analyse tomographique».