moteur mode emploi plan du site sommaire






CNRS-Geomanips

Une expérience facile à réaliser pour faire observer des panaches dans l'huile et dans son ombre portée. Expérience réalisée devant une dizaine de personnes au Palais de la découverte.

© C. Sabouraud




La convection du manteau terrestre est responsable de la tectonique des plaques et donc, finalement, de toutes ses conséquences en termes de dynamique de la surface terrestre.

Des manips qui ne manquent pas de panache !

Une visualisation de cette convection peut donc trouver sa place dans les cours, les exposés, les animations scientifiques concernant les géosciences.

Géomanips s'est attaché à proposer la réalisation d'une expérience très simple dans la mesure où se trouvent déjà sur certains sites, par exemple Planet-Terre, des dispositifs plus complets et plus complexes de mise en ouvre. La priorité est à l'utilisation de produits banals et de visualisation évitant tout dispositif optique, mais cependant efficace.

 

Tous les liquides testés et préconisés par Géomanips sont très fluides et de beaux panaches convectifs ont toujours été obtenus. Les lois de la physique disent que leurs nombres de Rayleigh (Ra) sont suffisamment élevés pour que naisse une convection en panaches.

 

Le Ra est inversement proportionnel à la viscosité et proportionnel grosso modo au volume. C'est pourquoi le Ra de 10 cm d'eau ou d'huile du bécher est proche du Ra des 3000 km de roches solides qui constituent le manteau. L'approximation de leurs Ra respectifs valide la comparaison que Géomanips s'autorisera entre bécher d'huile et manteau de la Terre !

 

Anne Davaille a fait un très intéressant tableau des divers nombres de Rayleigh pour l'eau, la végétaline, le miel et le manteau.

 

Pour en savoir plus...

 








 



CNRS-Geomanips