Le massif de Dora Maira représente le socle du Briançonnais le plus interne. Il contient des paragenèses de très haute pression et basse température avec l’emblématique coésite. L’enfouissement est de l’ordre de 100 km !

Le massif de Dora Maira vu depuis l’unité ligure du Viso

Inclusions de coésite et de quartz dans un grenat pyrope de Dora Maira (lame fournie par C. Chopin). Noter les fentes radiales.

les conditions P-T sont extrèmes