Energie solaire



Plan du site
Tous les textes du site
Crédits

Accueil



EN SAVOIR PLUS - Le solaire thermique basse température
Les capteurs solaires basse température utilisent à la fois le rayonnement solaire direct et le rayonnement solaire diffus. Ils permettent classiquement de fournir de l'eau chaude et de la chaleur, ou du froid, aux bâtiments logements. Dans les pays chauds, les panneaux de type ''moquette solaire'' suffisent généralement : l'eau y circule dans un réseau de tubes noirs parallèles et se réchauffe lentement. Dans les pays tempérés, ce sont les capteurs plans vitrés qui sont les plus utilisés. Piégé par la vitre supérieure, le rayonnement solaire chauffe par effet de serre un réseau de tubes métalliques qui transfère ensuite sa chaleur à un fluide caloporteur composé d'eau et d'antigel. Puis ce fluide, à la température maximale de sortie de 80°C/90°C, est dirigé vers un ballon dans lequel il transmet ses calories à l’eau en circulant dans un serpentin métallique interne. Le fluide caloporteur peut aussi être directement envoyé dans les dalles de planchers chauffants qui sont bien adaptées à la température de sortie du fluide et dont l’inertie est valorisée sous la forme d’un stockage de chaleur. Quant aux capteurs à tubes sous vide, ils atteignent des températures de l’ordre de 110°C. Plus performants mais aussi plus chers, ils sont davantage installés dans des bâtiments tertiaires aux besoins en chaleur plus grands : bureaux, hôpitaux, aéroports, hôtels... Ces capteurs peuvent en outre permettre de rafraîchir les bâtiments par des systèmes de climatisation convertissant la chaleur de l'eau en air froid. Contrairement au chauffage, il y a dans ce cas adéquation entre les périodes d'ensoleillement et les besoins.

 

CNRS    sagascience