© Cyril FRESILLON / CNRS Photothèque

Anne TressetChercheuse en archéozoologie

CNRS silver medal

Anne Tresset s’efforce de décrypter les relations que notre espèce a su nouer avec les animaux, notamment à travers les processus de domestication. Ses travaux ont permis de réévaluer les modalités de diffusion et d’adaptation d’espèces clés dans l’économie des sociétés néolithiques depuis le Proche-Orient jusqu’aux confins de l’Europe. Anne Tresset a produit ces dernières années plusieurs synthèses internationalement reconnues sur ce sujet. Au sein d’une équipe de quinze personnes qu’elle dirige depuis 2006, la scientifique a ouvert son domaine de recherche à de nouvelles méthodes d’investigations telles que la biogéochimie isotopique, la paléogénétique, la morphométrie géométrique ou la modélisation numérique. Cette démarche a permis d’enrichir les approches scientifiques de l’archéozoologie, comme l’illustrent les travaux auxquels Anne Tresset a largement contribué sur l’adaptation des élevages néolithiques aux contextes insulaires des hautes latitudes ou, dernièrement, sur l’analyse des mécanismes évolutifs impliqués dans la variabilité de la couleur du pelage chez le chien. La chercheuse a récemment élargi son champ de recherche à l’histoire de la biodiversité sur les petites îles du Nord-Est de la Chine.

Directrice de recherche CNRS