Le centre Artificial intelligence for science, science for artificial intelligence (AISSAI)

Dans le cadre de son plan stratégique sur l'Intelligence Artificielle (IA), le CNRS a lancé son centre IA pour la Science et Science pour l'IA (AISSAI). L'objectif principal de ce centre est de structurer et d’organiser les actions transverses impliquant l’ensemble des instituts du CNRS aux interfaces avec l’IA.

Logo AISSAI

 

À propos du centre AISSAI

L’intelligence artificielle (IA) est un champ de recherche en soi mais aussi un accélérateur de la découverte scientifique dans de nombreux domaines à condition de favoriser le rapprochement entre les différentes communautés scientifiques. Par sa dimension nationale, pluridisciplinaire et son rayonnement international, le CNRS joue un rôle moteur pour favoriser ces interactions entre disciplines qui n’ont pas seulement trait à l’appropriation des méthodes d’IA (en particulier le machine learning) mais sont nécessaires à la levée de verrous propres à ce domaine sur des sujets aussi stratégiques que l’explicabilité, l’incorporation de connaissances expertes ou la frugalité.

 

Mission du centre

Pour soutenir davantage le croisement des disciplines autour de l’IA, une réflexion s’est engagée et a permis de définir les contours d’un centre interdisciplinaire en IA (IA pour les sciences, sciences pour l’IA). Ce centre a reçu un fort soutien du MESRI au titre du PIA. 

Facteur de visibilité du positionnement du CNRS sur l'IA, le centre a pour vocation d’organiser des semestres thématiques ou des groupes de travail sur des sujets pluridisciplinaires pour lesquels la science des données est importante (sur des sujets de pointe au cœur de l'IA), des formations autour de l'IA pour les chercheurs des différentes communautés, ainsi que des événements comme des workshops, webinaires ou hackatons.

Le centre fonctionnera par ailleurs comme un hôtel à projets (fellowships, invitations de chercheurs, financement d'équipes, possiblement à travers des appels de la MITI). Il visera à construire des liens IA-société. Il s'agit de soutenir tout à la fois l’avancée de la recherche en IA et l'intégration de l'IA dans les pratiques de recherche.

Les échanges qui se sont déroulés tout au long de l’année 2021 ont permis de préfigurer une première programmation structurée autour de programmes thématiques en 2022 et 2023.

En parallèle, l’appel à projet porté par la Mission pour les initiatives transverses et interdisciplinaires (MITI) du CNRS « IA pour les sciences et sciences pour l’IA » a été lancé pour soutenir des projets préfigurant des équipes-projets pluridisciplinaires sur le thème de l’IA.

Gouvernance du centre

Le pilotage opérationnel du centre se fait par un comité exécutif secondé par une responsable de projet, Amanda Smith. Ce comité consulte régulièrement le comité de pilotage, constitué de représentants des différents instituts du CNRS et issus du groupe de travail COP IA. Le comité scientifique international Scientific advisory board donne des avis sur la marche du centre.

Comité scientifique international

Pour donner au centre une visibilité internationale, un comité scientifique international a été mis en place. Ce comité se réunira une à deux fois par an pour faire des propositions sur la stratégie et les orientations scientifiques du centre.

Comité exécutif

  • Jalal Fadili, professeur à l’ENSI de Caen et chargé de mission à l’INS2I
  • Gabriel Peyré, directeur de recherche CNRS au Département de mathématiques et applications (CNRS/ENS)
  • Jamal Atif, professeur à l’université Paris Dauphine et chargé de mission à l’INS2I
  • Alexandre Legris, professeur à l’université de Lille et directeur adjoint scientifique à l’INC

Comité de pilotage

  • Claudine Médigue, directrice de recherche CNRS à l’INSB
  • Jean-Louis Vercher, directeur de recherche CNRS à l’INSB
  • Alexandre Legris, professeur à l’université de Lille et directeur adjoint scientifique à l’INC
  • Vincent Miele, ingénieur technicien CNRS à l’INEE
  • Alexandre Gefen, directeur de recherche CNRS à l’INSHS
  • Fabien Godeferd, directeur de recherche CNRS à l’INSIS
  • François James, professeur à l’université d’Orléans et directeur adjoint scientifique à l’INSMI
  • Gabriel Peyré, directeur de recherche CNRS au DMA
  • Laurent Lellouch, directeur de recherche CNRS à l’INP
  • Jamal Atif, professeur à l’université Paris Dauphine et chargé de mission à l’INS2I
  • Jalal Fadili, professeur à l’ENSI de Caen et chargé de mission à l’INS2I
  • Sébastien Incerti, directeur de recherche CNRS à l’IN2P3
  • Maryvonne Gérin, directrice de recherche CNRS à l’INSU
  • Jean-Pierre Vilotte, directeur de recherche CNRS à l’INSU
  • Martina Knoop, directrice de recherche CNRS à la MITI
  • Arnaud Lalo, ingénieur technicien CNRS à la DGDS

Événements

Le centre AISSAI a pour objectif de favoriser le dialogue entre les disciplines.

S'appuyant sur l'expérience pluridisciplinaire et l'organisation éprouvée du CNRS, le centre AISSAI a pour objectif de favoriser le dialogue entre les disciplines à travers plusieurs programmes : 

  • Des semestres thématiques. Plusieurs sont déjà programmés dont la physique statistique et l'apprentissage automatique, et l'apprentissage causal et l'inférence. D'autres sont à venir ;
  • Des Fellowships et chercheurs invités. Un appel sera lancé prochainement ;
  • Des sessions de formations, comme l'École d'été des Houches ;
  • Des accueils d'équipes multidisciplinaires ;
  • Un "Hôtel à projets".

Semestres thématiques

Le centre AISSAI sera le creuset de la cross-fertilisation entre l’IA et la science sous toutes ses formes. Les programmes thématiques, d’une durée d’un mois dans un premier temps, seront l’un des principaux piliers de l’animation scientifique de ce centre. Les programmes sont sélectionnés pour leur excellence scientifique, leur pertinence thématique par rapport aux objectifs du centre, et leur caractère transdisciplinaire, fédérateur et novateur.                                                

                      
L'objectif principal des programmes thématiques est de développer, sur une période de un à trois mois, une réflexion approfondie autour d'un sujet de recherche existant ou en devenir à l’interface entre l’IA et une ou plusieurs autres disciplines scientifiques. Le programme devra s’articuler avec les autres leviers de l’animation du centre, notamment avec les titulaires des fellowships et leurs équipes.
 

IA-Causalité

Plus d’information sur le semestre thématique IA-Causalité (à venir)

Domaines de recherche

L’intelligence artificielle (IA) est un champ de recherche en soi mais aussi un accélérateur de la découverte scientifique dans de nombreux domaines à condition de favoriser le rapprochement entre les différentes communautés scientifiques. Par sa dimension nationale et pluridisciplinaire, le CNRS doit jouer un rôle moteur pour favoriser ces interactions entre disciplines qui n’ont pas seulement trait à l’appropriation des méthodes d’IA (en particulier le machine learning) mais sont nécessaires à la levée de verrous propres à ce domaine sur des sujets aussi stratégiques que l’explicabilité, l’incorporation de connaissances expertes ou la frugalité.

L'IA transforme nos sociétés, mais l'IA, en tant que paradigme de découverte des connaissances, a un impact sur la façon dont la recherche est produite dans toutes les disciplines. Les méthodes d'IA, en particulier le Machine Learning, représentent aujourd'hui un enjeu important pour modéliser des systèmes de plus en plus complexes et multi-échelles, ainsi que pour exploiter l'augmentation massive des flux, des volumes et de la diversité des données multi-sources issues des grands instruments, des systèmes d'observation, des plateformes expérimentales, etc. Elles conduisent à de nouvelles pratiques de recherche dont le niveau de maturité et d'organisation varie fortement d'une discipline à l'autre, et à de nouveaux besoins en termes d'expertise et de collaborations internationales.  Au sein du CNRS, les méthodes d'IA se déploient aujourd'hui très rapidement dans le cadre des grandes infrastructures de recherche et des plateformes expérimentales nationales et internationales que le CNRS soutient ou auxquelles il contribue (par exemple, en biologie, en physique des hautes énergies, en modélisation du climat...). L'objectif même du centre AISSAI est de favoriser le dialogue entre les disciplines, d'aborder de nouvelles questions scientifiques et d'établir des modes de collaboration radicalement nouveaux entre les sciences.

Contact

Contacter le centre AISSAI

Contact

Amanda Smith
Responsable de projet du centre AISSAI