Page 29

CNRS_RA2013

LUDWIK LEIBLER, CRÉATEUR DE MATÉRIAUX INNOVANTS Mondialement connu pour ses recherches dans le domaine de la nano-structuration et de la dynamique des polymères, Ludwik Leibler est lauréat de la médaille de l’innovation du CNRS 2013. Grâce à une réflexion théorique profonde et toujours dans la perspective, dès la conception, d’une exploitation industrielle, il conçoit des matériaux aux propriétés nouvelles. À l’origine de 47 brevets, ce directeur de recherche de classe exceptionnelle au CNRS et professeur associé à l’ESPCI ParisTech concrétise ses idées grâce à d’étroites collaborations avec le monde industriel et des groupes tels qu’Arkema et Total. Avec ses équipes du laboratoire Matière molle et chimie1, dont il est directeur, il a notamment inventé des caoutchoucs supramoléculaires capables de s’auto-réparer par simple contact après une déchirure complète. Il est également à l’origine de la découverte d’une nouvelle classe de matériaux organiques, les vitrimères, façonnables de manière réversible et à volonté, tout en restant insolubles, légers et résistants. Dernière prouesse en date, la mise au point d’une méthode révolutionnaire pour coller les gels et les tissus biologiques2. Ludwik Leibler l’affirme, « derrière la simplicité de ces résultats, il y a une grande maîtrise de la matière… ». 1 CNRS/ESPCI ParisTech. 2 Voir article page 17.  PHYSIQUE DES PARTICULES La désintégration des mésons Bs en paires de muons est un des plus rares processus de physique mesurables. Les expériences LHCb et CMS du LHC au Cern ont enfin observé ce mode de désintégration recherché depuis vingt-cinq ans. Résultat : une poignée seulement de mésons Bs sur un milliard se désintègre de cette manière. Ce résultat concorde remarquablement bien avec le modèle standard, la théorie qui décrit les interactions entre les particules élémentaires de la matière. 27 MATIÈRE PORTRAIT L’aimant du LHCb dans lequel a été observée la désintégration des mésons Bs en paires de muons. AÉROACOUSTIQUE Domaine en plein essor, l’aéroacoustique est en manque critique de microphones adaptés aux mesures en hautes fréquences, notamment pour l’étude du bruit des avions (mesure du bruit généré par la turbulence sur les parois et mesure d’ondes de choc). Manque que des chercheurs ont comblé. En s’appuyant sur la technologie MEMS, ils ont mis au point des prototypes de capteurs capables de mesurer des ondes acoustiques avec une bande passante de 700 kHz, à des niveaux de pression élevés. Journal of Micromechanics and Microengineering Septembre 2013 La fonction d’onde d’un électron d’un atome de lithium mesurée par le microscope de photo-ionisation. DR  MÉCANIQUE QUANTIQUE En agrandissant à l’échelle macroscopique la fonction d’onde d’un électron d’un atome de lithium, des physiciens lyonnais en ont obtenu des images directes. Autrement dit, c’est la première réalisation expérimentale du « microscope de photo-ionisation » proposé… il y a 30 ans ! Ce travail donne accès à l’observation directe du rôle des interactions entre électrons, et entre électrons et noyaux atomiques, qui ont lieu par exemple lors de réactions chimiques. Physical Review Letters Mai 2013 © 2008 Peter Ginter © CNRS Photothèque / Céline Anaya Gautier


CNRS_RA2013
To see the actual publication please follow the link above