Page 32

CNRS_RA2013

Comme ici pour le buste de Paul Ier de Russie, les restitutions 3D sont désormais courantes en sciences humaines et sociales, une discipline de plus en plus gourmande en données. Le tournant numérique des sciences humaines et sociales En sciences humaines et sociales, les politiques numériques s’élaborent désormais au niveau européen. La France joue un rôle majeur dans cet effort de structuration, un succès auquel le CNRS a largement contribué. Traitement automatisé de corpus, reconstitutions 3D, systèmes d’information géographique, numérisation… archéologues, historiens, anthropologues, littéraires, linguistes ou encore historiens des sciences se sont saisis de ces technologies, qui participent au renouvellement de leurs problématiques de recherche. En retour, ces « humanités numériques » ont profondément modifié le fonctionnement de l’information scientifique et technique en sciences humaines et sociales (SHS). Une question dont le CNRS a su se saisir, multipliant depuis dix ans initiatives et créations d’outils pour faciliter le tournant numérique de la recherche en SHS. Cet engagement a culminé en 2013 avec le lancement d’une Très grande infrastructure de recherche (TGIR) dont c’est la vocation : Huma-Num1. Née de la fusion du Très grand équipement Adonis et de l’infrastructure de recherche Corpus, cette TGIR se propose de mettre en oeuvre un dispositif technologique unique permettant le traitement, la conservation, l’accès et l’interopérabilité des données de la recherche. Signe de son importance dans le paysage de l’IST, Huma-Num s’est vu confier la coordination de la participation française à Dariah (Digital Research Infrastructure for the Arts and Humanities), un consortium européen qui ambitionne de mutualiser les infrastructures nationales des pays participants. Objectif ? Offrir des services allant de la collecte des données à leur archivage en passant par leur diffusion et leur traitement. 30 2013, UNE ANNÉE AVEC LE CNRS STRATÉGIE « L’enjeu est d’envergure, indique Bertrand Jouve, directeur adjoint scientifique de l’Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) du CNRS, en charge des IR et TGIR. Car les normes d’interopérabilité qui en découleront participeront à structurer la recherche mondiale. » Copilote du projet avec l’Allemagne et les Pays-Bas, la France occupe une place prépondérante dans cette initiative européenne, lancée pour vingt ans et dotée d’un budget annuel de 4 millions d’euros. En septembre 2013, Dariah a distingué six réalisations majeures du CNRS et de ses partenaires de l’enseignement supérieur, recommandant leur utilisation à l’échelle européenne. Outre Isidore, la plateforme d’accès unifié aux données numériques de la recherche en SHS d’Huma-Num, et HAL, l’archive ouverte du Centre pour la communication scientifique directe du CNRS (CCSD), le consortium a plébiscité les quatre plateformes destinées à la libre diffusion des revues, livres, carnets de recherche et annonces d’événements scientifiques du portail OpenEdition, développé par le Centre pour l’édition électronique ouverte2 (Cléo). Et consacré ainsi plus de dix ans d’efforts. 1 CNRS/Aix-Marseille Université/Campus Condorcet. 2 CNRS/Aix-Marseille Université/EHESS/Université d’Avignon. Cette modélisation 3D de la villa gallo-romaine de Plassac en Gironde alimente une borne multimédia installée dans le musée de la villa. ÉVÈNEMENT PREMIER SALON DE L’INNOVATION EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Expertise auprès d’entreprises, création de produits multimédias ou de logiciels d’aide à la décision… les sciences humaines et sociales (SHS) participent de manière massive au transfert d’innovations vers la société, mais leurs apports sont souvent méconnus. Pour y remédier, le CNRS a organisé en 2013, en partenariat avec l’alliance Athena, le premier salon de la valorisation en SHS. Les stands, ateliers et tables rondes d’Innovatives SHS ont permis de mettre en lumière les réalisations des chercheurs aux yeux d’un public de décideurs. © CNRS Photothèque/Archéovision © CNRS Photothèque


CNRS_RA2013
To see the actual publication please follow the link above