Page 41

CNRS_RA2013

LE SYSTÈME TERRE EN ÉQUATIONS De la modélisation des avalanches à celle des épidémies, les mathématiques sont partout. Révéler cette « présence cachée » a constitué l’objectif de nombreuses opérations organisées en 2013 dans le cadre de l’Année des mathématiques de la planète Terre parrainée par l’Unesco. En partenariat avec de nombreux instituts et le consortium Cap’Maths, le CNRS a largement participé à l’élaboration d'Un jour, une brève, sorte d’éphéméride du savoir sur le web1 rédigé par des chercheurs, illustrant les innombrables fonctions des mathématiques appliquées aux sciences de la Terre. Aussi ludiques que rigoureuses, ces notules devraient faire l’objet d’une publication courant 2014. L’organisme s’est également saisi de ce coup de projecteur pour lancer début 2013, en association avec l’Agence nationale de la recherche et l’Institut Henri Poincaré, un atelier de réflexion prospective baptisé MathsInTerre. Réalisée sous la direction de Didier Bresch, chercheur au CNRS, la synthèse qui en est ressortie, Mathématiques & complexités du système Terre, dresse un état des lieux des enjeux mathématiques dans le domaine environnemental. « Pour chaque thématique – humain, fluide et vivant –, ce rapport recense les verrous actuels et les stratégies de recherche à mettre en oeuvre », explique Clotilde Fermanian Kammerer, directrice adjointe scientifique de l’Institut national des sciences mathématiques et de leurs interactions (INSMI) du CNRS. Un projet placé sous le signe de l’interdisciplinarité, qui offre une vision systémique et intégrée de ces défis. 1 http://mpt2013.fr/. RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE Quelle peut être l’influence du réchauffement climatique sur l’émergence de maladies infectieuses ? Pour le savoir, une équipe internationale a réalisé, à partir de relevés de terrain, un modèle prédictif en prenant l’exemple du paludisme aviaire en France. Résultat : d’ici quelques décennies, la montée des températures favorisera l’extension de la maladie dans des régions où elle est actuellement peu présente. 39 TERRE Scientific Reports Janvier 2013 CLIMAT Le carbone d’origine humaine séquestré par les écosystèmes terrestres « fuit » plus qu’on ne le pensait vers les systèmes aquatiques, et finalement vers l’atmosphère. C’est la conclusion, à prendre en compte dans les bilans globaux de gaz carbonique, d’une étude internationale qui a comptabilisé précisément les bilans d’émission et de capture des gaz à effet de serre au niveau des rivières, estuaires et zones côtières. Nature Geoscience Juin 2013 COMMUNICATION Représentation de quasi-cristaux.  ENVIRONNEMENT Juillet 2009. En trois jours, plus de 6 000 hectares de forêt partent en fumée aux environs d’Aullène, en Corse. Ce gigantesque incendie vient d’être simulé en détail : les chercheurs sont parvenus à reproduire fidèlement la progression des flammes au premier jour de la catastrophe. Une avancée qui pourrait permettre dans le futur d’alerter les populations de risque majeur de pollution. Cette simulation de l’incendie d’Aullène prend en compte l’influence du feu et du vent. Les courants atmosphériques sont représentés par les lignes de couleur. 0,3 0,2 0,1 Vorticité 25 20 10 Vent CYCLE DE L’AZOTE Le cycle océanique de l’azote, un nutriment essentiel à la croissance du phytoplancton, est perturbé par l’utilisation massive d’engrais azotés. Une information inquiétante à l’aune des travaux d’une équipe internationale qui a synthétisé de nombreuses publications et montré qu’après une perturbation climatique, l’océan est certes capable de réguler ses concentrations en azote… mais en plusieurs milliers d’années ! Nature Geoscience Juin 2013 © Uli Gaenshirt © J.-B. Filippi, F. Bosseur/Université de Corse/CNRS photothèque


CNRS_RA2013
To see the actual publication please follow the link above