Page 65

CNRS_RA2013

UNE APPLICATION RH LOCALE ÉTENDUE À TOUT LE CNRS 63 UN MEILLEUR SERVICE AUX AGENTS Simplifier, mutualiser et optimiser ont été les maîtres-mots de la politique des ressources humaines du CNRS en 2013. Les évolutions techniques qui en découlent simplifient la vie quotidienne des agents comme des services RH chargés de les accompagner. Maintenir un haut niveau de service aux laboratoires dans un contexte financier contraint, c’est l’équation à résoudre pour les services des ressources humaines au-jourd’hui. En 2013, le CNRS a pu remplacer 100 % des départs à la retraite et recruter de nouveaux chercheurs, ingénieurs et techniciens, mais de nombreux CDD n’ont pu être renouvelés. Christophe Coudroy, directeur des ressources humaines, in-dique que « la situation relativement pré-servée du CNRS par rapport au reste de la fonction publique crée une exigence d’autant plus forte en matière de politique des ressources humaines. Nous devons optimiser les ressources disponibles, amé-liorer notre fonctionnement, chercher des solutions nouvelles ». MUTUALISER LES BONNES PRATIQUES… Pour cela, une des pistes consiste à s’ap-puyer sur des initiatives locales. « Il y a au CNRS une très grande créativité dans les laboratoires, mais aussi dans les délé-gations régionales. Il serait dommage de ne pas mutualiser cette richesse », déclare Christophe Coudroy. En 2013, le recense-ment de toutes les applications RH déve-loppées localement par les délégations régionales a fait émerger des outils qui correspondent à des besoins transversaux. C’est le cas d’OASIS, logiciel de gestion RH conçu par la délégation Midi-Pyrénées. Original et facilement transposable tech-niquement, il est maintenant utilisé par de nombreux gestionnaires du CNRS (voir encadré ci-dessous). Autre exemple, l’accompagnement des ingé-nieurs et techniciens (IT) en situation profes-sionnelle difficile. « Alors que les chercheurs bénéficient depuis plusieurs années d’un système de suivi post-évaluation, nous sou-haitions formaliser et valoriser les actions des délégations régionales en matière d’accompagnement des IT », explique Christophe Coudroy. Un groupe de travail associant l’ensemble des acteurs a précisé les situations pouvant faire l’objet d’un accompagnement (inadéquation au poste, situations de réorganisations, conflits, etc.) et les différentes étapes à suivre par les services RH, depuis l’analyse jusqu’à la mise en oeuvre d’actions (évolution du poste, formation, changement d’affecta-tion, etc.). « Grâce à des outils de suivi nou-veaux, nous verrons dans les prochains mois comment évo-lue, quantitativement et quali-tativement, l’accompagnement des IT » indique le DRH (voir encadré page suivante). … MAIS AUSSI CERTAINES TÂCHES ADMINISTRATIVES Bien sûr, l’optimisation des ressources passe aussi par la mutualisation d’actes admi-nistratifs. C’est le cas des concours IT dont la gestion, pour toute la France, a été confiée le 1er janvier 2013 au nouveau service central des « À la fin de l’année 2013, nous avons adopté OASIS, une nouvelle application informatique RH développée par la délégation Midi-Pyrénées. Cet outil permet de réaliser des requêtes ciblées dans le système d’information dédié aux ressources humaines du CNRS, SIRHUS, mais aussi de générer des alertes très utiles lorsque l’on gère des centaines d’agents en même temps. Étendre ce type d’applications internes à tout le CNRS est vraiment intéressant car elles sont parfaitement adaptées à nos besoins et fiabilisent les actes de gestion. De plus, dans le cas d’OASIS, nous pouvons à notre tour proposer des améliorations afin de le rendre plus performant… » Caroline Chanteloup, gestionnaire ressources humaines à la délégation Normandie © CNRS Photothèque/IFEA / Céline Anaya-Gautier


CNRS_RA2013
To see the actual publication please follow the link above