Page 69

CNRS_RA2013

67 DES OUTILS DÉMATÉRIALISÉS Toujours soucieux d’améliorer la qualité de ses processus, le CNRS a déployé en 2013 de nouveaux services en ligne au bénéfice de ses agents et du public extérieur. GENOPOLYS, UN ESPACE SCIENTIFIQUE D'ÉCHANGES SUR LA BIOLOGIE ET LA SANTÉ Idéalement situé au sein d’un campus CNRS à Montpellier, à proximité des universités et des hôpitaux et en lien direct avec des instituts de recherche, Genopolys se distingue par l’originalité de son projet. Dédié à la biologie et à la santé, ce bâtiment sans équivalent à l’échelle nationale, voire européenne, se veut un véritable carrefour d’interactions entre chercheurs, médecins, cliniciens, entrepreneurs, familles et lycéens. Son objectif est triple : favoriser l’intégration de la recherche clinique à la recherche fondamentale, échanger autour des recherches dans le domaine de la biologie et de la santé avec le grand public et les jeunes et associer le monde de la recherche à celui de l’entreprise par le biais de la formation, de l’interaction et du développement. Doté de grandes capacités d’accueil (amphithéâtre, salles de réunion modulables…) et de salles de démonstration aménagées avec des paillasses de laboratoire, le bâtiment est conçu pour favoriser les échanges et les rencontres. Habillé d'une résille dorée en alliage de cuivre figurant un gel d'ADN, il est un emblème remarquable de l'ouverture de la recherche aux citoyens. Inauguré en décembre 2013, Genopolys a été cofinancé à 50 % par le CNRS et à 50 % par les autres partenaires (Inserm, Université Montpellier 1, Sanofi, Région Languedoc-Roussillon, Conseil général de l’Hérault, Ville de Montpellier et CHRU). La gestion des congés était jusqu’à présent très hétérogène au sein du CNRS. Cette situation est en passe d’être corrigée grâce au lancement de l’application Agate. Outre une harmonisation globale de la gestion des congés, la mise en place de ce logiciel poursuit trois objectifs : simplifier le travail des gestionnaires dans un environnement réglementaire complexe, améliorer l’information des agents et donner une meilleure visibilité aux managers sur les plannings de travail de leurs équipes. Toujours dans l’optique de donner plus d’information aux décideurs, le CNRS a déployé en direction des laboratoires un module spécifique de Zento, plateforme décisionnelle de l’organisme qui permet le partage d’informations fiables et identiques à tous les échelons hiérarchiques. Ce nouveau module « Zento Labo », conçu de manière collaborative avec les laboratoires, fournit aux directeurs d’unité des données et des indicateurs régulièrement mis à jour sur les effectifs, les finances ou encore les projets « investissements d’avenir » de leur structure, leur apportant des éléments utiles pour le pilotage. Pour répondre aux exigences de transparence des financeurs de grands projets, notamment européens, le CNRS a créé en un temps record un outil dématérialisé de suivi des temps. Baptisé Tempo, ce logiciel, lancé le 1er janvier 2014 en même temps qu’Horizon 2020, donne aux laboratoires une base fiable pour le remboursement des coûts de personnels engagés dans les projets européens. Cette année marque aussi l’essor du e-learning, avec la mise à disposition d’espaces collaboratifs dédiés à l’intention des stagiaires en formation et le déploiement d’un panel de formations animées par visioconférences et webconférences. Ces formats sont particulièrement adaptés aux actions de formations dites transverses et destinées à un large public, telles que l’apprentissage de la bureautique ou des langues. D’autres services dématérialisés ont été développés au service des personnes extérieures au CNRS. Ainsi le nouveau « portail emploi » est un point d’entrée pour le recrutement dans l’organisme qui regroupe les annonces de concours, les campagnes de mobilité et les offres d’emploi contractuel. Il permet à toutes les unités du CNRS de diffuser leurs offres de CDD et facilite l’embauche, notamment à travers une cévéthèque. La gestion des concours externes d’ingénieurs et de techniciens a quant à elle été entièrement dématérialisée sur le web, simplifiant les démarches pour les candidats et allégeant la charge de travail des équipes RH. © CNRS DR13 / Aurélie Lieuvin


CNRS_RA2013
To see the actual publication please follow the link above