Page 33

SyntheseESCo

3.3.2. Encroûtements hydrogénétiques (ou cobaltifères) L’exploitation des encroûtements est, sur le plan technologique, beaucoup plus difficile que celle des nodules de manganèse. La récupération des nodules est relativement aisée puisqu’ils reposent sur un substrat de sédiments meubles, tandis que les encroûtements sont plus ou moins solidement rattachés au substrat. Pour une exploitation réussie, il est indispensable de récupérer les croûtes sans enlever le substrat rocheux, ce qui diluerait considérablement la teneur en minerai. Cinq opérations se succéderaient : la fragmentation, le broyage, l’enlèvement, le ramassage et la séparation. La méthode de récupération proposée fait intervenir un véhicule qui se déplace sur le fond marin et qui est attaché à un navire d’exploitation minière en surface, au moyen d’un système d’enlèvement hydraulique et d’un câble électrique. Le véhicule est autopropulsé et se déplace à une vitesse d’environ 20 cm/s. Dans ce cadre, le volume de la production pourrait atteindre 1 million de tonnes par an. Ce scénario offre une efficacité de 80% en ce qui concerne la fragmentation et de 25 % pour ce qui est de la dilution de la teneur en minerai lors de la séparation des croûtes du substrat. D’autres méthodes sont proposées pour séparer les croûtes du substrat, telles que le décapage par jet d’eau, les techniques de lixiviation in situ et le détachement par effet acoustique. 3.3.3. Sulfures hydrothermaux Le développement, depuis 2007, du projet Solwara 1, dans le bassin de Manus, en Papouasie Nouvelle Guinée, a conduit la compagnie canadienne Nautilus Minerals Inc. à définir un système d’exploitation composé de plusieurs éléments (Figure 4) : • des engins miniers sur le fond (SPT), • un système de riser et de pompage permettant de remonter le minerai (RALS) et • un navire de production permettant de prétraiter le minerai avant envoi à terre (PSV). Le système comprenant la station de pompage et le riser (RALS) est constitué d’une grande pompe et d’un conduit rigide (riser) suspendus à un navire. Ce système permet de délivrer la boue minéralisée à la surface. Le navire de production (PSV) récupère le minerai et, par des procédés classiques, déshydrate la boue minéralisée. Le matériau ainsi obtenu est ensuite transféré sur une barge de transport amarrée au navire. L’eau de mer est renvoyée vers le fond à travers le riser et permet d’alimenter en énergie hydraulique la pompe RALS. Les développements menés par la société Neptune Minerals Inc. sont très similaires. 29 Figure 4 : Vue d’artiste du système d’exploitation imaginé par Nautilus pour le site de Solwara 1 Source : http://www.nautilusminerals.com/s/resourceextraction.asp Expertise scientifique colective CNRS-Ifremer


SyntheseESCo
To see the actual publication please follow the link above