Page 63

SyntheseESCo

des mêmes espèces, pour celles qui ont été observées, mais les dominances au niveau des familles et la composition des groupes ont changé. • Les espèces qui bénéficient dans un premier temps des modifications environnementales sont des espèces très spécifiques qui sont présentes normalement en faible abondance dans la communauté d’origine. • Le milieu redevient favorable à la plupart des espèces lorsque la couche la plus superficielle du plancher océanique est reconstituée et que les sillons sont comblés par accumulation de matériel transporté latéralement des zones voisines. Les traces ou sillons laissés par les dispositifs semblent être très longs à combler. Vingt-six ans après les expériences dans le bassin du Pérou (plus long recul disponible jusqu’à présent), les sillons sont toujours visibles. Les impacts sur la composition géochimique du sédiment semblent également très longs à disparaître. Les nodules mettant des millions d’années à se former, leur extraction et la destruction complète de leur épifaune entrainent des changements radicaux et à très long terme dans l’écosystème benthique local. 5.2.2. Impacts spécifiques aux encroûtements cobaltifères Dans le cas des encroûtements cobaltifères, la méconnaissance de la diversité des technologies utilisables et de la biodiversité de ces environnements rend la prévision d’impacts plus délicate mais pas impossible. Les modèles de collecteurs actuellement envisagés (voir le chapitre 3) ont beaucoup de points communs avec ceux développés pour les autres ressources. 59 Figure 16 : Impacts environnementaux de l’exploitation des nodules polymétalliques. Expertise scientifique colective CNRS-Ifremer


SyntheseESCo
To see the actual publication please follow the link above