Page 78

SyntheseESCo

5.4. Conclusion Les impacts sur l’environnement dépendent de la nature de la ressource exploitée, des technologies utilisées, des spécificités des communautés biologiques associées à cette ressource, des caractéristiques de l’environnement, de la vulnérabilité et des capacités d’adaptation et de résilience des écosystèmes. Les conditions physiques, chimiques, biologiques et géologiques dans lesquelles opèrent les dispositifs miniers, influent significativement sur l’ampleur des impacts environnementaux. Elles sont encore cependant mal connues. Les principales opérations d’une exploitation minière auraient pour conséquences majeures : Pour la collecte : la destruction permanente de l’habitat et de la faune associée, la formation d’un nuage de particules fines pouvant impacter une zone plus large que la zone d’extraction après resédimentation, ainsi qu’une perturbation dans la colonne d’eau. Les espèces migratrices pourraient aussi être confrontées à des pollutions électromagnétique et acoustique liées à l’introduction importante d’énergie au sein de l’écosystème par les engins de collecte et les dispositifs de remontée du minerai. Pour le rejet des déchets miniers (eau de fond, sédiments, débris de minerai) : une modification du pH, de la température, de l’apport en nutriments entraînerait une modification de la production primaire, avec une influence sur les cycles du carbone, du phosphate, des sulfures, de l’oxygène et des perturbations dans l’organisation des écosystèmes. L’augmentation potentielle des concentrations en métaux lourds et d’autres composés toxiques dans les rejets auront aussi un impact sur la biodiversité de l’écosystème exploité. D’autres impacts connexes peuvent être identifiés en surface, associés à la présence-même de bateaux : source additionnelle de vibrations, rejet à la mer de saumure due à la production d’eau potable, risque d’introduction accru d’espèces invasives, et accidents (fuite de carburant, de produits toxiques, perte de minerai créant un phénomène localisé de fertilisation artificielle autour des bateaux, naufrage…). La grande majorité des impacts liés à d’autres étapes que la collecte de minerai sont peu documentés dans la littérature scientifique et nécessitent un effort d’acquisition de connaissances. Une étude d’impact poussée et spécifique de la zone de test et des techniques/technologies mises en oeuvre est indispensable. L’effet cumulatif des différents impacts de l’exploitation minière et/ou leur synergie avec les impacts d’autres activités anthropiques ou de phénomènes climatiques nécessite également d’être étudié. A l’heure actuelle, les études d’impacts environnementaux restent circonscrites aux impacts fonctionnels sur l’environnement. Or le bon fonctionnement des écosystèmes et l’état des divers types d’environnements déterminent la qualité et la valeur des services qu’ils rendent aux sociétés humaines. Une baisse de qualité/rendement des services est fortement susceptible d’avoir des conséquences économiques. La méthodologie d’évaluation des conséquences économiques des impacts environnementaux est cependant toujours à mettre en place et à systématiser. 74 • •


SyntheseESCo
To see the actual publication please follow the link above