Page 89

SyntheseESCo

85 Impacts environnementaux de l’exploitation des resources minérales marines profondes 7. Perspectives de recherche et de développement L’intérêt croissant pour les ressources minérales marines doit prendre en compte les enjeux de durabilité écologique et de maîtrise des impacts sur les écosystèmes profonds qui leur sont associés et qui sont encore mal connus. Si aucune exploitation industrielle n’a commencé, un nombre croissant de sites sont en cours d’exploration. Aussi, il apparaît impératif : d’avancer dans la connaissance fondamentale des écosystèmes concernés; de proposer, en amont des explorations, des méthodologies validées scientifiquement permettant d’évaluer les impacts d’une exploitation, de proposer des plans de surveillance et des stratégies de restauration. • • Les compétences scientifiques françaises sont bien représentées au sein de différentes instances nationales et internationales (GT8 “ Mer ” de l’Alliance ALLENVI, CIES, ESF/Marine Board, AIFM, InterRidge), et la Flotte Océanographique Française, avec ses navires hauturiers, engins submersibles et instrumentation océanographique associés, constituent des atouts majeurs pour mener à bien ces recherches. 7.1. Les besoins d’acquisition de connaissances fondamentales La recherche fondamentale doit s’orienter vers une approche systémique, prenant en compte tous les compartiments de l’écosystème, à différentes échelles spatiales et temporelles, en développant des outils et des méthodes innovantes d’approche intégrée d’observation et d’écologie expérimentale. Sept axes principaux de renforcement de nos connaissances quant à ces géo-écosystèmes nous paraissent primordiaux. Poursuivre l’exploration océanographique, géologique, biologique et écologique Les champs hydrothermaux, zones actives, sont généralement bordés de zones inactives, qui pourraient jouer un rôle important dans les écosystèmes marins profonds. Alors que les données sur les sources actives continuent de s’accumuler, il n’existe pratiquement aucune information sur la faune qui colonise les sites inactifs, cibles directes d’une exploitation éventuelle pour les Expertise scientifique colective CNRS-Ifremer


SyntheseESCo
To see the actual publication please follow the link above