Page 13

genomique-environnementale

IIICOMMUNAUTÉ SCIENTIFIQUE ACTIVE EN GÉNOMIQUE ENVIRONNEMENTALE Coordinateurs : Dominique Joly et Denis Faure Contributeurs : Catherine Boyen et Pascal Simonet PROSPECTIVE DE L’INSTITUT ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT DU CNRS 11 Répartie sur l’ensemble du territoire national la communauté scientifique concernée par la géno-mique environnementale est issue d’une douzaine d’organismes de recherche. Les principaux laboratoires impliqués sont sans surprise ceux qui bénéficient d’infrastructures nationales ou régionales mettant en oeuvre les NGS. 80% des laboratoires du CNRS-INEE sont concernés par cette thématique et participent activement aux différentes actions menées par le RTP-GE. Répartition géographique La distribution géographique des chercheurs et équipes qui ont répondu aux différentes actions du RTP-GE est largement répartie sur le territoire national (Figure 3A). Cette distribution est plus ou moins concentrée autour des plateformes de séquençage nationales et régionales regroupées dans l’infrastructure nationale France Génomique (Focus 3-1). Une plus faible représentation des acteurs locaux est observée en régions Centre, Poitou-Charentes et Aquitaine, notamment en ce qui concerne les participations au colloque de Lyon en 2011 et à l’école thématique d’Aussois en 2012. Ces régions sont celles qui ne dis-posent pas à l’heure actuelle d’infrastructures liées à France Génomique. Cependant, les labo-ratoires localisés dans ces régions ont participé aux appels à projets APEGE 2012 et 2013 ; ceci témoigne de recherches potentiellement structu-rantes pour le développement des NGS en géno-mique environnementale.


genomique-environnementale
To see the actual publication please follow the link above