Page 32

INEE : Prospective écologie fonctionnelle

PROSPECTIVE ECOLOGIE FONCTIONNELLE tilité) et biotiques (p. ex., broutage) sur les écologie évolutive-Ecologie fonctionnelle, et Co- groupes fonctionnels, notamment en milieu ter- renblit et al. (2011), par exemple), 4 (eg. Lavelle restre. Ces questions ont été fréquemment abor- et al. (2006), Brooker et al. (2008), Ryan et al. dées, en particulier au niveau international, au (2009)) et 6, sans que leur implication dans les travers d’expérimentations de grande envergure autres thématiques soit anecdotique. On peut en (p. ex., travaux menés à l’écotron de Silver Park, particulier citer Hooper et al. (2005) pour le rôle sur les pelouses mésophiles à Jena),ou à l’aide de la diversité dans la stabilité des écosystèmes, d’outils de la modélisation, délaissant parfois les ou Villeger et al. (2008), Villeger et al. (2011)), approches corrélatives en vraie grandeur sur les pour des travaux récents concernant les diffé- écosystèmes et les paysages. rentes métriques de diversité fonctionnelle, et Les chercheurs du CNRS ont été particulièrement leur utilisation pour comprendre les changements impliqués dans les volets 1 (voir la thématique fonctionnels planétaires. III.6.4 Perspectives Les grands enjeux de recherche en France repo- ratives in situ d’écosystèmes naturels (typologie sent en partie sur ces grandes lacunes. des écosystèmes), et sur des expérimentations • La mesure précise des services associés aux en vraie grandeur (opérations de restauration écosystèmes repose sur écologique) ou en mésocosmes. Elles permet- (1) l’analyse et la catégorisation de leur fonc- tront de mesurer la vulnérabilité des écosys- tionnement physique et trophique, et tèmes et des services associés au changement (2) sur la mesure des processus d’intérêt pour global (température, hydrologie, polluants) et de chaque catégorie fonctionnelle identifiée. Ces ty- prioriser les actions de conservation et de res- pologies de fonctionnement restent parfois à tauration. L’évaluation des services écologiques construire, et la mesure des réels services as- en termes économiques constitue également sociés à ces fonctionnements est alors em- une priorité à laquelle des équipes pluridiscipli- bryonnaire, et leur connaissance empirique. La naires doivent s’atteler. gestion et la conservation des écosystèmes et • L’histoire de gestion des écosystèmes régit des services associésdans un contextede chan- fortement leur fonctionnement actuel et leur dy- gement global sont pourtant des enjeux essen- namique future, parfois sur des pas de temps tiels des prochaines décennies, sur lesquels la très élevés, tant en milieu terrestre (p. ex., société civile questionne les acteurs scienti- études portant sur des forêts issues ou non de fiques. Pour répondre à ces questions, il convient systèmes agricoles ou sur de grands cours de développer des approches objectives de ty- d’eau anciennement coupés par des aménage- pologies fonctionnelles des écosystèmes et de ments, aujourd’hui disparus, mais qui ont modi- compréhension de la manière dont les variables fié durablement le fonctionnement des de forçage d’intérêt orientent leur dynamique, et écosystèmes). Les approches combinant les d’identifier et de quantifier les services associés analyses rétrospectives de l’utilisation des éco- et leur évolution dans le temps. Ces approches systèmes et leur fonctionnement actuel peuvent reposent sur la combinaison d’analyses compa- apporter un éclairage essentiel sur 30


INEE : Prospective écologie fonctionnelle
To see the actual publication please follow the link above