Page 45

INEE : Prospective écologie fonctionnelle

. IV1 Interface écologie fonctionnelle - modélisation IV.1.1 Introduction Il y a depuis longtemps, au niveau national, une forte volonté d'utiliser la modélisation en écologie fonctionnellecomme un outil opérationnelde prédiction,même si la modélisation est aujourd'hui de plus en plus utiliséecomme un outilconceptuel,soit permettantle test d'hypothèsessuggérantdes expériences, soit autorisant la comparaison de scénarii. En conséquence, de nombreux projets de recherche en écologie intégrant de la modélisation sont guidés par la forte demande sociétale sur l'impact des changements globaux sur notre environnement : essentiellement, l'impact du ré- chauffement climatique,l'impactde contaminations,l'impact de l'exploitationde ressourcessur les écosystèmes. Si de nombreux travaux s'intéressent à ces impacts sur la biodiversité (objectifs de conservation par exemple),l'écologie fonctionnelle visera davantage à anticiper la réponse des éco- systèmes à ces altérations,ce qui nécessite une bonne compréhension de leur fonctionnement. L'un des rôles de la modélisation est d'aider à performances d'un modèle, sa capacité à re- intégrer les processus les plus importants pour produire des observations, son élasticité et sa permettre de prévoir la réponse d'écosystèmes sensibilité, sa variabilité, etc… Elle a également donnés à certaines perturbations. Après soulevé des questions, comme par exemple, quelques années de tentatives globales, don- sur le niveau de détails nécessaire pour une nant quelques idées générales mais dont la bonne représentation des phénomènes étudiés forte variabilité des résultats ne permet pas de ou sur la représentativité de résultats très va- disposer d'outils efficaces, la tendance a été riables. De plus en plus de travaux visent à pro- d'utiliser la forte puissance de calcul des ordi- poser des méthodes autorisant un compromis nateurs pour intégrer une grande quantité de entre une grande complexité de modèles (mais processus (par exemple, couplage entre des de ce fait, difficilement exploitables) et la né- modèles individus - centrés et des modèles cessité de disposer d'outils opérationnels ca- d'écosystèmes à grande échelle). Cette ap- pables d'anticiper la réponse de systèmes proche apporte des résultats conceptuels inté- complexes à des perturbations ou altérations ressants, notamment sur la mesure des nouvelles. IV.1.2 Résultats de l’analyse bibliométrique Au niveau de la recherche nationale, au regard des revues dans les- quelles sont publiés les articles des "thématiques" concernant le fonc- 2002-2006 tionnement et la structure des écosystèmes, d’une part, et les flux de 2007-2011 matière et d'énergie, d’autre part, les publications font le plus souvent référence à la thématique « ecological modelling », illustrant ainsi le rôle important donné à la modélisation pour ces thématiques (Figure 40). Figure 40 : Nombre d'articles communs entre mo- délisation et chacune des 8 sous-thématiques de l’écologie fonctionnelle à l’échelle mondiale, au cours des périodes 2002-2006 et 2007-2011. 43


INEE : Prospective écologie fonctionnelle
To see the actual publication please follow the link above