Page 50

INEE : Prospective écologie fonctionnelle

PROSPECTIVE ECOLOGIE FONCTIONNELLE IV.2.3 Les avancées majeures au cours des 10 dernières années Les avancées majeures au cours de la décennie spécifique et même fonctionnelle (Cadotte et al. sont de plusieurs ordres : 2008, Cadotte et al. 2009). Ces travaux suggè- • Comment l’évolution influenceles espèces et rent que la diversité phylogénétique (l’histoire le fonctionnement des écosystèmes ? Bien que évolutive des espèces) peut apporter une infor- les approches évolutives considèrent que l’évo- mation sur le fonctionnement des écosystèmes, lution affecte essentiellement les traits des es- qui ne serait pas nécessairement incluse dans pèces commeleurs paramètresdémographiques, les autres mesures de diversité biologique l’évolution va aussi influencer des échelles d’or- (Thuiller et al. 2010, Gerhold et al. 2011). Des ganisation supérieures. Par exemple il a été mon- expériences avec les microorganismes ont aussi tré que l’évolution pouvait conduire à plus de montré que la relation entre diversité et fonc- stabilité dans les réseaux trophiques (Ackland tionnement des écosystèmes était contingente and Gallagher2004). A une échelle plus large en- à l’histoire évolutive des espèces (Venail et al. core, il a été suggéréque le cycle des nutriments 2008 , Gravel et al. 2011). pouvait être potentiellement influencé par la co- • Quel est le rôle de la diversité génétique? évolution entre les plantes, les décomposeurs et Des expériences de plus en plus nombreuses il- les herbivores (de Mazancour and Loreau2000). lustrent le rôle de la diversité génétique dans le • Comment l’histoire évolutive permet de fonctionnement des écosystèmes. Par exemple, mieux comprendre la relation entre le fonc- il a été montré que la diversité génétique d’une tionnement des écosystèmes et la diversité algue dans un écosystème (Zostera marina L.) biologique ? Bien qu’il soit maintenant accepté augmentait sa résistance au réchauffement cli- que comprendre la relation entre diversité et matique (Ehlers et al. 2008). Une autre expé- fonctionnement nécessite une bonne compré- rience a montré comment la diversité génétique hension des traits des espèces (Reiss et al. d’une plante (Solidago altissima) pouvait aug- 2009), il n’y a eu que très peu d’efforts réalisés menter la diversité de leur herbivores et au final pour intégrer l’histoire évolutive des espèces (et la productivité globale de l’écosystème (Crut- donc de leur traits) dans cette problématique. singer et al. 2006). Un travail précurseur sur ce thème a montré que Les chercheurs des unités CNRS ont pleine- la productivité des plantes était fonction de la ment contribué à ces avancées comme en té- diversité phylogénétique des champignons for- moignent les références citées ci-dessus. mant leur mycorhizes (Maherali and Klironomos L’existence d’une communauté en écologie évo- 2007). Plus récemment des chercheurs ont lutive très reconnue à l’échelle internationale montré que la diversité phylogénétique des est très certainement une raison de cette plantes pouvait être dans certain cas, un meil- contribution forte aux avancées majeures de leur proxy de leur productivité que leur diversité ces dernières années. IV.2.4 Perspectives Cette interface est récente mais dynamique, Un effort devrait donc être fourni sur trois axes comme en témoigne la bibliométrie. Les travaux majeurs: à l’interface de ces deux communautés ont déjà • Les communautés doivent renforcer leurs in- permis d’obtenir des résultats originaux publiés teractions, en encourageant, par exemple, les dans les meilleures revues internationales (par manifestations scientifiques à l’interface entre exemple Venail et al. 2008 , Gravel et al. 2011, écologie évolutive et fonctionnelle ainsi que des Thuiller et al. 2011). Ces études sont cependant programmes de financement communs. Des encore insuffisamment nombreuses pour vrai- postes fléchés à l’interface entre les sections ment représenter une tendance et surtout, le 20 et 29 pourraient aussi renforcer le dialogue lien avec la communauté des généticiens des entre les deux communautés. populations n’a pas encore été effectué. • Une grande partie de la recherchedans ce do- 48


INEE : Prospective écologie fonctionnelle
To see the actual publication please follow the link above