Page 52

INEE : Prospective écologie fonctionnelle

PROSPECTIVE ECOLOGIE FONCTIONNELLE Figure 49 : proportion des publications françaises relevant Figure 50 : facteur d’impact médian des articles relevant de de l’interface écologie fonctionnelle-sciences de la terre, et l’interface écologie fonctionnelle - sciences de la terre dans auxquelles émarge un chercheur rattaché au CNRS, sur les le monde et au CNRS, pour les périodes 2002-2006 et périodes 2002-2006 et 2017-2011. 2007-2011 Le CNRS est un acteur clef de ces publications, contrairement à ce qui est observé à l’échelle avec plus de 60% des articles impliquant un mondiale. Les domaines de publications sont chercheur CNRS (en légère progression égale- également assez différents entre ce qui est ob- ment, figure 49). Par contre,l’impactdes articles servé à l’échelon international et les activités au est légèrement en retrait par rapport à l’impact CNRS (figure 51). Les travaux les plus nombreux médian des publications dans le thème à relèvent des sciences environnementales à l’échelle mondiale(Figure 50),même si cet écart l’échelon international, avec une part de travaux tend à se réduire dans la dernière période. en géographie physique. A l’échelon national, les travaux sont plus équilibrés,avecune dominance Ce retrait s’explique une plus forte part d’arti- de travaux dans le champ « marine and freshwa- cles publiés dans des revues de facteurd’impact ter ecology » et une communauté originale et inférieur à 2, et une proportion légèrement plus bien représentée dans le champ des sciences faible d’articles dans des revues généralistes, météorologiques et atmosphériques. Figure 51 : Domaines de publication de l’interface éco- logie fonctionnelle- sciences de la terre, dans le monde (graphique de gauche) et au CNRS (graphique de droite) exprimés en % des publications totales en 2007-2011. 50


INEE : Prospective écologie fonctionnelle
To see the actual publication please follow the link above