Page 58

INEE : Prospective écologie fonctionnelle

Prospective V ONCLUSIONC . V1 Bilan Lenbpcnboglneieioéncreonneltleveneaetrelchecom-- CeCeittleornneionrsetrnnafrdelpecoeumîuaeonécodNglieSaReol:Cesétct’uuleattrnstixsraen’lmniroscuuslareitetedtfeepomineieapoiepusqot,pc0ee2sbenoebtttmceess•teanhnacvarasenecenatrnFlstteeeditmcnesepesmuioqitrnptnosfmttosiioebipsléorsoéessyeell parativement à la recherche internationale. Cette fonctionnelle comme une discipline per se, en position de la rechercher française bénéficie en interaction forte avec les sciences de la Terre à grandepartie de la dynamique des unitéspropres l’interface entre l’InEE et l’INSU. ou associées au CNRS. Il apparaît également • Elle permet également de développer l’ouver- qu’à l’échelle internationale la présence de l’éco- ture scientifique de la communauté, en recru- logie fonctionnelle dans les revues majeures, tant des chercheurs issus de formations toutes sciences confonduesou en écologie seu- complémentaires, susceptibles d’apporter un lement, est inférieure aux autres champs de éclairage nouveau à la discipline (e.g. recrute- l’écologie, une marge de progression est donc ments de chercheurs ayant une formation possible. Il est à noter que la revue Ecology Let- d’écologie évolutive sur des problématiques ters (éditée par le CNRSet Wiley-Black ell),consi- fonctionnelles), ou des chercheurs dans des dérée actuellement par beaucoup comme la laboratoires dont la section 20 n’est pas la sec- meilleure revue en écologie, offre à l’écologie tion principale de rattachement permettant ainsi fonctionnelle la tribune la plus large avec plus de d’apporter à la communauté des compétences 20% des articles publiés. En moyenne les cher- disciplinaires nouvelles. cheurs français ne font pas mieux ou moins bien actuellement que l’ensemble de la recherche Il faut également noter qu’en plus de ces liens mondiale dans le domaine,et l’analyse par sous privilégiés avec les sciences de l’Univers, la re- thématiques permet d’identifier celles où il nous cherche française en écologie fonctionnelle se ca- faut progresser et celles pour lesquellesnous de- ractérise par des liens féconds avec la vrions pouvoir affirmer une position leader.Dans modélisation et l’écologie évolutive. quelques sous thématiques la recherche fran- Le dynamisme de la communauté des écologues çaise s’identifie par une présence relative plus fonctionnels repose également, selon une majo- grande dans le domaine « Marine and Freshwater rité des acteurs, sur l’existence des outils d’ob- Biology » dont l’impact facteur médian n’est mal- servation du territoire, que sont par exemple les heureusement que de 1,49 et 9 revues sur 93 ZA, les SO et les SOERE, qui sont identifiés au-dessus d’un FI de 3, alors que le champs de comme des moteurs de l’interdisciplinarité, per- l’écologie a un facteur d’impact médian de 1,81 mettant des études à long terme, et augmentant et 39 revues sur 130 au-dessus de 3. la lisibilité internationale du CNRS (eg relations 56


INEE : Prospective écologie fonctionnelle
To see the actual publication please follow the link above