Page 18

inee-prospective-recherches-polaires

Prospective I SPATIALGRAPHIMPORELLEURATIONTCURTS-EETTEEOEGOIB s e h r e h c r Coordinateurs : Buno David, Philippe Koubbi et Jean Pierre Féral Les projets de recherche actuels qui prennent en compte les facteurs biogéographiques et his- toriques s’appuient sur l’organisation géographique des pôles pour étudier la structuration spa- tiale et génétique de la faune et de la flore à différentes échelles, du local au global, continent, îles et océans. Quelques rappels géographiques nous ont paru nécessaires avant d’exposer sé- parément les avancées des recherches actuelles et les perspectives envisagées, tant au Nord qu’au Sud, en biologie marine, biologie terrestre et à l’interface terre/mer. I.1 Contineation tarogique,ique dus SubantarctiqueselIsedhpartcégnAtnsinagrO et de l’Océan Austral Le continent Antarctique, localisé au pôle sud depuis la fin du Crétacé est isolé des autres conti- nents depuis la fin de l’Oligocène par l’océan Austral, avec ses principales barrières naturelles que constituent le courant circumpolaire et les différents fronts. Le courant marin circumpolaire antarc- tique a en outre favorisé le refroidissement du continent et l’accumulation des glaces. Du fait du contact de l’Océan Austral avec les trois principaux océans de la planète (Pacifique, In- dien, Atlantique), l’hydrodynamisme de l’océan Austral représente l’un des moteurs essentiel de la circulation thermohaline. Il en résulte une organisation des différentes masses d’eau autour de l’An- tarctique selon une structuration latitudinale très marquée, avec des transitions abruptes en termes de caractéristiques physico chimiques, limitant le brassage des eaux. On trouve principalement, de l’Antarctique vers l’Equateur, une répartition hétérogène des masses d’eau : • la PFZ (Polar Front zone), au nord de l’océan Austral avecla succession du FrontPolaireAntarctique (FPA), du Front SubAntarctique (FSA) et du Front SubTropical (FST) ; • la POOZ (Permanently Open Ocean zone) se trouve entre la limite Nord du FPA et la limite d’ex- tension maximale de la banquise au Sud ; • la SIZ (Seasonal Ice zone) s’étend du continent à la zone marginale de la glace de mer en hiver. Les zones climatiques et océaniques influencent les conditions environnementales des écosys- tèmes océaniques et terrestres répartis autour de l’Antarctique. Communément, on distingue 3 grandes écozones : 16


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above