Page 21

inee-prospective-recherches-polaires

Les divers facteurs historiques et environne- espèces dispersantes, changeant ainsi profon- mentaux qui ont structuré les écosystèmes ma- dément les conditions actuelles. rins sont susceptibles d’être profondément modifiésdans le contexte du changement global. • L’extension de la banquise qui offre un éco- Il sera donc important de considérer : système original, peu exploré, car la recherche n’en a qu’une vision estivale. Pourtant, si cer- • L’histoire géomorphologique de ces secteurs tains copépodes montrent une plasticité de leur est liée à leur l’histoire géologique puisque les cycle de vie en fonction du calendrier de la ban- glaciers ont façonné ces milieux. Pendant les quise, de nombreuses espèces comme le krill dernières glaciations, il existait peu de refuges semblent complètement dépendantes de la pour les espèces du plateau continental de l’Est glace de mer. Antarctique. La colonisation de ce plateau a eu lieu après sa fragmentation en une série de dé- • La circulation océanique qui influence la diver- pressions bathymétriques et de bancs. On peut sité microbienne, elle-même impliquée dans les s’interroger sur le devenir des espèces à crois- cycles biogéochimiques. Les possibles change- sance lente qui peuplent actuellement le plateau ments de la circulation océanique dus au ré- continental, de plus en plus soumises au chalu- chauffement et à la fonte des glaces peuventavoir tage de fond par les icebergs et à la rupture des un impact sur les cycles biogéochimiques. ice-shelfs libérant des zones marines autrefois Comme les modèles prévoient une augmentation couvertes par une glace épaisse. des apports détritiques et c’est déjà le cas à Ker- guelen, les micro-organismes constituant la base • Les courants circum-antarctiques qui influen- de la dégradation, il serait important de compren- cent la dispersion des larves, la distribution et dre comment ces apports pulsés vont influencer l’endémicité des faunes. A macroéchelle, le rôle l’écosystème marin et plus particulièrement les de barrière biogéographique “étanche” jouépar le grands fonds qui restent peu explorés. front polaire pourrait s’estomper permettant la venue d’espèces invasives, notamment en pro- • La réévaluation permanente de la biodiversité venance de l’Amérique du Sud, de Nouvelle-Zé- marine des zones antarctiques et subantarc- lande ou d’Australie méridionale. A mésoéchelle tiques qui a été longtemps considérée à tort et submésoéchelle, le réchauffement climatique comme plus faible que celle des régions tempé- peut produire des perturbations dans la circula- rées et tropicales. Elle est encore très mal tion des courants de surface, modifiant totale- connue et les études récentes montrent qu’elle ment la structuration et la répartitiondes faunes. pourrait être beaucoup plus importante qu’on ne L’utilisation du Continuous Plankton Recorder en le pensait. Elle est sans cesse réévaluée dans le zone subantarctique permettra d’étudier les es- but de mieux connaître pour mieux protéger. pèces planctoniques, indicateur performant qui, Cette exploration bénéficie aujourd’hui de nou- associé aux données de distribution en mer des velles méthodes comme le “barcoding” à large prédateurs supérieurs renseignera l’évolution de spectre, et il est bon de souligner que le Mu- l’écosystème marin. La surveillance du meso- seum National d’Histoire Naturelle est le premier plancton sera aussi importante ; le «passage» de acteur du “barcode” antarctique avec la cam- cette barrière de près de 20 000 ans par des es- pagne CEAMARC. Cet inventaire de la biodiver- pèces dont la phase larvaire est «océanique» sité passe par une expertise taxonomique pourra être le signal d’une recolonisation, en par- devenue rare aujourd’hui, laquelle nécessite des ticulier des eaux côtières de l’Antarctique,par des collaborations internationales. Le "barcode" est une séquence d'ADN spécifique qui, comparée à une base de données regroupant tous les " barcodes" permet d'identifier une espèce. 19


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above