Page 22

inee-prospective-recherches-polaires

PROSPECTIVE RECHERCHES POLAIRES I.1.2 Conséquences pour la biodiversité à l’interface terre et mer Principales avancées et perspectives des recherches La structuration biogéographique peut être ex- thiques qui, sessiles ou peu mobiles, et majori- trêmement instructive pour comparer des es- tairement sans phase de dispersion larvaire au pèces apparemment identiques mais qui se sont cours de leur cycle de vie, sont d’autant plus sen- adaptées au cours des siècles à des tempéra- sibles aux effets du changement global. Ces es- tures décalées de plusieurs degrés. Des ana- pèces constituent des modèles nécessaires lyses phylogéographiques ont par exemple pour prévoir les impacts potentiels d’un change- montré que les masses d’eau de l’Océan Aus- ment climatique (i.e. un changement de tempé- tral ont un rôle prépondérant sur la structure gé- rature des masses d’eau) sur les espèces nétique des populations de gorfous sauteurs. exposées. La considération explicite du rôle po- Les datations moléculaires suggèrent que la di- tentiel de la dispersion entre zones d’habitat fa- vergence entre les gorfous subantarctiques et vorables à différentes échelles géographiques subtropicaux pourrait être liée à la transition du apparaît primordiale pour la compréhension des Pléistocène Moyen, un changement climatique réponses des populations et communautés aux majeur qui s’est accompagné d’un décalage vers changements environnementaux. Si les méca- le Sud des isothermes des masses d’eau de nismes fins commencent à être bien compris, un l’Océan Austral. Cette redistribution des tempé- effort particulier devra porter sur les processus ratures pourrait avoir causé une spéciation vica- en jeu à de larges échelles spatiales (dizaines, riante en séparant écologiquement des centaines, milliers de kilomètres), échelles aux- populations de gorfous auparavant génétique- quelles des changements environnementaux ment indifférenciées4. forts pourraient entrainer des glissements d’aires de distribution plus ou moins rapides. • Ce type d’études qui entre dans une discipline Dans un tel contexte, les outils de la génétique émergente, la physiologie de la conservation, doit des populations seront utiles, de même que la être développée, et généralisée à d’autres phy- miniaturisation des moyens technologiques qui lums, en particuliers d’organismes marins ben- permet le suivi du mouvement des individus. I.1.3 Conséquences pour la Biodiversité terrestre Principales avancées et perspectives des recherches La présence de territoires français situés entre et une simplification des chaines trophiques.Cette 37°5 de latitude sud (Ile Amsterdam) et le conti relative pauvreté faunistique et floristique des îles nent antarctique en passant par des îles suban- est compensée par une représentation démogra- tarctiques (Crozet, Kerguelen), d’âge variantentre phique importante des populations, ce qui en fait quelques dizaines de millier d’années à 30 MA, un terrain idéal pour effectuer une approchequan- constituent une situation privilégiée pour com- titative de la biodiversité et pour tester un certain prendre la mise en place des faunes et florester- nombre d’hypothèses actuelles quant aux méca- restres australes. nismes de son évolution. Dans cette optique, l’étude de certains groupes taxonomiques encore • La combinaison entre situation insulaire et iso- insuffisamment connus (mousses lichens…) sem- lement extrême induit un fort taux d’endémisme ble particulièrement importante. 4 - de Dinechin M, Ottvall R, Quillfeldt P,Jouventin P.2009 - Speciation chronology of rockhopper penguins inferred from molecular, geological and palaeoceanographic data, Journal of Biogeography,36, 4 : 693-702. 20


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above