Page 37

inee-prospective-recherches-polaires

t c e p s o r P sive e IVRESTAUALISONON c e h c e r pils e h r oINTOAIITTAAVRRNEOSINGOECR Coordinateurs : Nadia Ameziane, Philippe Koubbi La conservation des Biodiversités polaires fait partie des grandes priorités internationales. La France occupe une place d’observateur permanent au sein du Conseil arctique qui traite des ques- tions environnementales et des risques qui menacent aujourd’hui toute cette région. En Antarc- tique, également, les préoccupationsliées au changementclimatiqueet à l’impact de l’hommeont pris tout leur sens depuis l’entrée en vigueur du protocole de Madrid. La CCAMLR (Convention sur la conservation de la flore et de la faune marines de l’Antarctique ou le CPE (Comité pour la pro- tection de l’environnement) s’appuient sur des expertises scientifiques pour élaborer des règles de protection de l’environnement et de conservation des ressources antarctiques. . IV Réflexions actuelles1 Les projets de mise en réserve, la désignation spatialementrépertoriés. Les écosystèmesà pré- d’Aires marines protégées (AMP) passent par server doivent avoir été envisagés comme pou- une réflexion internationale dans laquelle la vant supporter certaines modalités de l’activité France est très active. Cette réflexion englobe les humaine (surtout en zones arctiques) et les es- paramètres abiotiques, les communautés biolo- pèces ciblées doivent avoir été étudiées du point giques, l’habitat global des espèces ou leurs ha- de vuede leurpossible acclimatation,voire de leur bitats essentiels (zones de reproduction, de adaptation à plus long terme, aux conséquences nutrition), les activités anthropiques(pêche) pour de ces activités. Le patrimoine historique porté proposer des scénarios de conservation. par ces espèces,leur « santé génétique » actuelle, Les scénarios de conservation qui devront être leur « souplesse » biochimique, physiologique, proposés doivent considérer plusieurs comportementale et démographique face aux contraintes majeures. Si le souhait est de changements environnementaux, devront consti- conserver des caractères rares, alors il faut tuer les prismes « passé-présent-futur » par les- conserver les espèces ciblées qui les portent. quels toute recommandation de conservation doit Mais une espèce ne se conserve de manière être instruite. durable que si elle s’épanouit dans son milieu, et ceci avec le potentiel de diversité génétique • Ces questions sont au coeur du débat qui qui lui permettra de faire face aux aléas de concerne la définition d’Aires Marines Proté- demain. gées (AMP). D’une façon générale, une AMP est un espace délimité en mer, sur lequel est • Il s’agit doncde focaliserles efforts de conser- fixé un objectif de protection de la nature à vation sur des écosystèmes entiers en priorisant long terme. Cet objectif est rarement exclusif. la conservation des habitats. Comme toute en- Il est souvent, soit associé à un objectif local tité complexe,ceux-ci doiventêtre catégorisés, et de développement socio-économique, soit ar- 35 PROSPECTIVE DE L’INSTITUT ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT DU CNRS


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above