Page 48

inee-prospective-recherches-polaires

PROSPECTIVE RECHERCHES POLAIRES La région d’étude est le Nunavik et le Labrador,dans la péninsule d’Ungava, à l’Est de la Baie d’Hudson. Cette région présente un gradient bioclimatique latitu- dinal fort intéressant, des sols et desvégétationsquis’étendent du 55 au 62° latitude N ; depuis un pergélisol sporadique à continu ou bien de la toundra fo- restière subarctique (55 – 58° N) au domaine de la toundra arc- tique (58 – 62° N). En fouillant des sites d’habitat paléoesquimaux (-4000 à -800 BP) et néoesquimaux (-800 à -200 BP), deux grandes sociétés culturelles résultant d’un mou- vement migratoire en plusieurs vagues à partir de l'Alaska, les archéologues et paléoenviron- nementalistes suivent les ob- jectifs suivants : - établissement de la profondeurtemporelle des réactions des communautés nordiques à l’accéléra- tion des changements environnementaux et face aux mutations culturelles ; - suivi de l’évolution spatio-temporelle des territoires et des écoumènes des sociétés paléo- et néo- esquimaudes ; - relations entre distribution et disponibilitéen ressources animales, types d’habitatshumains et éco- nomies de subsistance ; - stratégies d’acquisition et d’exploitation des matières premières (ligneuses, lithiques et osseuses) liées aux changements environnementaux et culturels. L’étude du bois flotté actuel déposé sur les plages arctiques en relation avec celui découvert dans les sites archéologiques, renseigne sur l’évolution de la circulation des courants océaniques en lien avec les changements climatiques, ainsi que sur la consommation et la transformation de cette res- source originale par les Paléo- et Néo-esquimaux. La dimension sociale, culturelle, mythique de la relation des habitants avec leur environnement est étudiée à travers les récits, les croyances traditionnelles, l’iconographie et les interviews. Les entre- vues portent sur la perception du territoire, des paysages, sur la représentation de l’environnement, sur celle des changements climatiqueset sur les relations aux matières premières dont le bois. L’ob- jectif de cette approche est de connaître comment les Inuits se construisent une identité à partir de leur relation à l’environnement et au territoire, comment cette identification est une forme d’appro- priation de leur patrimoine environnemental et paysager. Au Groenland, la colonisation agro-pastorale mé- la dynamiquesédimentaire de systèmeslacustres diévale a suscité des travaux depuis 2006. Au- dont les bassins versants ont été colonisés par delà de l’aspect romanesquede l’aventur viking les agriculteurs vikings ; au Groenland (986 AD-vers 1450 AD), cette épo- - évaluer les mutations environnementales liées à pée constitue un modèle de référence particuliè- l’empri e de l’agro-pastoralisme et la résilience du rement adapté pour l’étude des relations entre milieu après l’abandon des colonies ; une communauté humaineet son environnement, - préciser les connaissances de l’histoire du peu- de la conquête à l’abandon. plement arctique à l’époque médiéval. Toutes ces Le but de ces recherches est de : études sont résolument pluridisciplinaires et - comprendre les mécanismesd’interaction entre concernent les paramètres biotiques (pollen, dia- le forçage climatique et le forçage anthropi ue sur tomées, chironomes…) et abiotiques (sédimen- 46


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above