Page 51

inee-prospective-recherches-polaires

II.2 Coévolution hommes/milieux, les maladies émergentes La zone arctique, du fait de ses environnements spécifiques, présente des disparités dans les condi- tions de vie et les pratiques culturelles de ses populations traditionnelles. Elle constitue un terrain pri- vilégié pour la recherche des phénomènes d'adaptation et d'acclimatation du corps humain. En effet, les polymorphismes génétiques ont été sélectionnés par ces environnements et pratiques culturelles et il est donc possible d'identifier et d'apprécier les risques pathologiques potentiels propres à ces populations de l'Arctique,en fonction des changements environnementaux passés et présents. Ainsi, l’évolution des disponibilités et des pratiques alimentaires,de la biologie des adaptations à l’alimen- tation, des systèmes sociaux, constituent des champs d’investigations à exploiter II.2.1 Avancées des recherches en anthropobiologie L'enjeu de ces études réside dans la caractéri- ment), permettent ce type d’études. L’Arctique sation et la compréhension des processus bio- peut donc être considéré comme une zone d’ob- logiques qui ont permis l’adaptation de notre servation exceptionnelle permettant le dévelop- espèce aux transformations rapides et massives pement de recherches spécifiques. Il peut s’agir de ses environnements. Le milieu arctique a en- de questions de recherche fondamentale, telle traîné des adaptations humaines, anatomiques, l’évolution hommes-milieux sur le long terme, de physiologiques et culturelles, particulières. Les questions plus appliquées sur le vieillissement populations qui y vivent sont actuellement et l’obésité qui pourraient tenir compte de para- confrontées à des changements sociétaux et en- mètres que l’on ne peut trouver ailleurs (liés aux vironnementaux drastiques, dont certains, tel le conditions «extrêmes»), ou encore de questions développement de maladies émergentes, pour- concernant les maladies émergentes qui ris- raient devenir des questions de santé publique quent de s’y développer. dépassant largement le cadre des populations Le nouveau LIA COSIE,« Coévolution hommes-mi- autochtones, leur diffusion pouvant entrainer un lieux en Sibérie orientale », créé en 2011, entre problème international. le CNRS, la Fondation Russe pour la recherche Le milieu froid que représente l’Arctique permet fondamentale et l’université fédérale du Nord-Est une conservation exceptionnelle des vestiges ar- (Iakoutsk), l’université médicale d’état de Kras- chéologiques et notamment de l’ADN. Les corps noïarsk, les universités de Toulouse III et de gelés, tels ceux que l’on trouve en Sibérie, en ré- Strasbourg, illustre l’importance des relations bi- publique Sakha (région de Verkhoïansk notam- latérales dans le cadre de la recherche arctique. 49 PROSPECTIVE DE L’INSTITUT ECOLOGIE ET ENVIRONNEMENT DU CNRS


inee-prospective-recherches-polaires
To see the actual publication please follow the link above